Vidéos A la une
L'état d'urgence pousse les militants d'extrême gauche à s'organiser. Ils veulent éviter que certaines manifestations dégénèrent, à l'image de celle organisée Place de la République à Paris lors de la COP 21. Pour cela, ils développent des techniques pour mieux résister aux forces de l'ordre, techniques désormais enseignées lors de stages. BFMTV a assisté à l'un de ces ateliers de "désobéissance civile" organisé en région parisienne.
Vidéos A la une
ISTANBUL - 31 mars 2015 - Deux militants d'un groupe turc d'extrême gauche qui avaient retenu pendant plusieurs heures un magistrat dans un tribunal d'Istanbul ont été tués par la police. Leur otage, Mehmet Selim Kiraz, sérieusement touché lors de l'assaut, est décédé des suites de ses blessures. Un peu plus tôt, le chef de la police a indiqué avoir "fait tout ce qui était possible" pour obtenir la reddition des deux assaillants, en précisant que les forces de l'ordre étaient intervenues "quand des coups de feu ont été tirés" dans la pièce où les preneurs d'otage s'étaient retranchés. Plusieurs explosions et au moins une vingtaine de coups de feu ont été entendus depuis l'extérieur du bâtiment. Le magistrat turc était en charge d'une enquête ouverte après la mort de Berkin Elvan, un adolescent blessé par la police lors des manifestations antigouvernementales de 2013. Selon le chef de la police d'Istanbul, les deux hommes étaient des militants du Front révolutionnaire de libération du peuple. Ils souhaitaient des poursuites judiciaires à l'encontre des officiers responsables de la mort de Berkin Elvan.
Vidéos A la une
Le Premier secrétaire du Parti socialiste était l'invité lundi de BFMTV et RMC. Interrogé violences survenues lors de la manifestation contre l'aéroport de Notre-Dames-des-Landes, Harlem Désir...
Vidéos A la une
Une manifestation était organisée jeudi soir pour rendre hommage à Clément Méric. L’émotion était très vive. Une question était posée : faut-il dissoudre les groupuscules extrémistes ? Rym Ben Ameur
Vidéos A la une
Le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, s’est indigné jeudi après-midi de l’agression, mercredi soir, d’un militant d’extrême gauche par des skinheads. Un moment de recueillement et d’indignation décrété dans l’Hémicycle.
Publicité