International
Plusieurs explosions ont eu lieu, ce mardi, à l’aéroport de Bruxelles et dans le métro, faisant au moins 21 morts et plusieurs dizaines de blessé. Voici quelques images glaçantes de l’évacuation.
Vidéos A la une
Des explosions ont retenti ce mardi matin dans l'aéroport de Zaventem à Bruxelles. Sur les photos relayées par la presse belge, on aperçoit de la fumée s'échappait du terminal. "L'aéroport est fermé, plus aucun vol ne décolle ou n'atterrit", rapporte Lionel Top, journaliste pour BFMTV. "Plusieurs témoins indiquent qu'il y a des blessés et des personnes évanouies", ajoute-t-il.
Vidéos A la une
Ce matin à Jakarta, en Indonésie, le groupe État islamique a orchestré un double attentat-suicide à proximité d'agences de l'Organisation...
Vidéos Insolite
Une dashcam filme les explosions à Tianjin. Impressionnant.
Vidéos A la une
TIANJIN - 17 AOUT 2015 - Quatre jours après les explosions survenues dans le port de Tianjin, plus d'une centaine d'habitants se sont réunis pour exiger du gouvernement chinois des compensations. Les autorités ont ordonné l'évacuation de milliers d'habitants dans la zone proche de l'explosion. Depuis la catastrophe, beaucoup d'entre eux se retrouvent sans-abri. Jour après jour, le bilan ne cesse de s'alourdir. Au moins 112 morts, plus de 700 blessés et 95 personnes portées disparues. Selon l'armée chinoise, des centaines de tonnes de cyanure hautement toxique ont bien été entreposées sur le port de Tianjin. Cette annonce ravive les craintes de contamination par les 15 millions d'habitants de cette métropole de l'est de la Chine.
Vidéos A la une
La métropole chinoise a pris des airs de décor post-apocalyptique, au lendemain des deux gigantesques explosions. Quelque 10 000 voitures, qui étaient stockées près du site des déflagrations, ont été détruites. Des rangées de conteneurs ont été écrasées et des immeubles réduits en décombres. Selon l'agence officielle Chine nouvelle, jusqu'à 6 000 personnes ont dû être relogées car leurs immeubles ou maisons ont été sévèrement endommagés. Cette métropole portuaire de l'est de la Chine, qui compte 15 millions d'habitants, vit également dans la crainte d'une éventuelle contamination de l'air. Des particules chimiques dangereuses pourraient flotter dans l'atmosphère. Une équipe de plus de 200 militaires spécialistes des armes nucléaires, bactériologiques et chimiques est arrivée pour mener des opérations de nettoyage. Selon un dernier bilan officiel, au moins 50 personnes ont été tuées. Et sur les 700 blessés, 70 étaient toujours dans un état grave. Les autorités n'ont pas donné d'explications sur les causes des déflagrations. Elles ont seulement déclaré qu'elles ne savaient pas exactement ce qui était entreposé sur le site, qui appartient toutefois à une entreprise spécialisée dans les produits chimiques très dangereux.
Vidéos A la une
Au lendemain des deux gigantesques explosions qui ont frappé la ville de Tianjin en Chine, les vidéos amateurs commencent à affluer. Elles témoignent de la violence des déflagrations. D'après le Centre chinois des réseaux de surveillance des séismes, la première explosion correspondait à l'équivalent de 3 tonnes de TNT, la deuxième à 21 tonnes. Les témoins parlent d'une boule de feu et de colonnes de flammes pour caractériser cette catastrophe, provoquée par l'incendie de produits inflammables. Le dernier bilan fait état d'au moins 44 morts et plus de 500 blessés.
Vidéos A la une
Une série d'explosions, provoquées par des produits inflammables, ont embrasé la ville de Tianjin, l'une des quatre plus grandes villes chinoises, située dans le nord-ouest du pays. Les deux explosions se sont produites à 30 secondes d'intervalle. Les dégâts matériels sont considérables et s'étendent dans un périmètre de plusieurs kilomètres à la ronde. Parties d'un entrepôt de la zone portuaire où une cargaison d'explosifs a pris feu, les détonations ont fait au moins 44 morts et 520 blessés, a annoncé jeudi l'agence Chine nouvelle. Toute la nuit, des blessés ont afflué dans les hôpitaux de la ville. D'après le Centre chinois des réseaux de surveillance des séismes, la première explosion correspondait à l'équivalent de 3 tonnes de TNT, la deuxième à 21 tonnes. A l'aube, six heures après les explosions, une épaisse fumée continuait de se dégager de la zone industrielle sinistrée. Au moins 12 pompiers ont été tués lors des opérations de secours.
Vidéos A la une
Une série d’explosions souterraines extrêmement violentes a fait au moins 24 morts et quelque 271 blessés à Kaohsiung, la deuxième plus...
Vidéos A la une
Au moins 118 personnes ont péri et 56 autres ont été blessées dans un double attentat sur un marché de Jos dans le centre du Nigeria.
International
Trois personnes sont décédées et une centaine ont été blessées lundi au cours des deux violentes explosions qui ont eu lieu près de la ligne d’arrivée du marathon de Boston (Etats-Unis). Barack Obama, le président américain est resté prudent et n'a pas employé le terme de "terrorisme".
Publicité