Vidéos A la une
SEWARD (Alaska - États-Unis) - 1er septembre 2015 - Barack Obama poursuit sa visite en Alaska. Après avoir lancé un appel à faire plus pour protéger le climat, le président américain s'est rendu au pied d'un glacier, l'Exit glacier. Pour l'occasion, il s'est mué pour l'occasion en professeur de géophysique devant les caméras. "Vous avez vu les panneaux lorsque nous marchions. Ils indiquent où le glacier se trouvait en 1917, en 1951. Ce glacier a perdu plus de deux kilomètres en deux siècles. Ce que cela signifie, c'est la rapidité avec laquelle le glacier recule. Cela nous envoie un message sur l'urgence à laquelle nous serons confrontés" a lancé le président. A trois mois de la conférence internationale de Paris, la COP 21, Barack Obama peaufine son image de défenseur du climat et de l'environnement. Image qui n'est pas exempte de contradiction. Le président vient en effet d'accorder à Shell un permis de forage offshore au nord de l'Alaska, une décision qui divise les habitants de l'État.
Publicité