Société
Suite à un oubli de l'état civil, le petit Eric n'a toujours pas d'existence légale deux mois après sa naissance. 
Publicité