Vidéos à la une
Invitée de Jean-Jacques Bourdin ce mardi sur BFMTV et RMC, Aurélie Filippetti s'est dite "pas favorable" à l'exclusion de Manuel Valls du PS, malgré son soutien à Emmanuel Macron pour la présidentielle. "On n'est pas là pour couper des têtes", a affirmé la porte-parole de Benoît Hamon, qui déplore que les électeurs socialistes aient été "meurtris" par le choix de l'ancien Premier ministre.
Vidéos à la une
Pour la quatrième nuit consécutive, plusieurs centaines de personnes du mouvement "Nuit Debout" étaient réunies sur la place de la République. Les manifestants réclament une démocratie directe, inclusive, participative et radicale. Alors qu'au départ, cette manifestation avait pour but de contrer la loi Travail, elle est désormais réalisée en vue de contester la politique de François Hollande, estime Apolline de Malherbe. - Bourdin Direct, du lundi 4 avril 2016, sur RMC.
Politique
L’ancien secrétaire d’Etat de Nicolas Sarkozy vient de se faire virer de sa formation politique, et du même coup de l’UDI. 
Politique
Un membre du parti de droite a réclamé l’exclusion du député-maire de Levallois-Perret à cause de ses déboires judiciaires. Une telle mesure est-elle possible ?
Vidéos à la une
L'ultimatum est tombé. Nadine Morano a été exclue, mercredi soir, de la tête de liste dans le grand Est pour les régionales pour ne pas s'être excusée de ses propos sur la France, "pays de race blanche". L'issue était inattendue puisque l'entourage de Nicolas Sarkozy aurait tout fait pour que la députée européenne s'excuse. "On a laissé dix jours de discussion. Je pense que maintenant, il fallait trancher", a estimé Christian Jacob, président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale.
Vidéos à la une
Benoist Apparu était l'invité de Jean-Jacques Bourdin vendredi matin sur BFMTV et RMC. Il est revenu sur la polémique créée par les propos de Nadine Morano sur la France qui serait, selon elle, un pays de "race blanche". "À partir du moment où nous considérons qu'elle ne peut plus nous représenter sur le plan électoral et qu'on lui enlève l'investiture, il faudrait aller jusqu'au bout, c'est-à-dire lui retirer l'appartenance au parti politique", a affirmé le député-maire (LR) de Châlons-en-Champagne
Vidéos à la une
La présidente du Front National, Marine Le Pen, a commenté pour la première fois vendredi, dans une interview pour Le Figaro, l'expulsion de son père du parti. "Son comportement extrêmement hostile était devenu une entrave à la bonne marche du parti", a expliqué Marine Le Pen.
Vidéos à la une
Le vice-président du Front National, Florian Philippot, a estimé sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin vendredi que l'exclusion de Jean-Marie Le Pen du parti était logique. "Des provocations, des insultes. J'en ai été victime, Marine aussi, Marion également. Il fallait réagir", a estimé Florian Philippot.
Vidéos à la une
NANTERRE - 21 AOUT 2015 - Jean-Marie Le Pen arborait encore un large sourire jeudi soir, au moment de sortir du bureau exécutif du Front national. L'homme maniait même l'ironie face aux journalistes présents à Nanterre. Pourtant le père fondateur du front a bel et bien été exclu du parti d'extrême-droite. En cause ses multiples provocations et une ligne politique plus en accord avec la nouvelle présidence du parti. Cette décision disciplinaire consacre la rupture déjà bien consommée entre Marine Le Pen et son père. Mais à 87 ans, celui qui reste président d'honneur du FN n'entend pas capituler. Il a d'ores et déjà annoncé vouloir contester en justice son exclusion. Affaire à suivre.
Société
Marie-Christine Arnautu, membre du bureau exécutif et soutien du fondateur du FN, s’est dit surprise d’apprendre son exclusion alors que, selon elle, aucune décision n’avait été prise à l’issue de la réunion.
Vidéos à la une
Jean-Marie Le Pen s'estime victime d'un "acharnement politique" à propos de son exclusion du Front National et se demande ce qu'il a fait à sa fille pour mériter un traitement aussi sévère. Cette décision prise jeudi par le bureau exécutif du parti a été motivée par les propos de l'octogénaire au sujet des chambres à gaz et du maréchal Pétain. "Moi j'ai vécu la guerre, je suis une victime de guerre. Mon père est mort pour la France", a déclaré Jean-Marie Le Pen pour se justifier.
Politique
Le bureau exécutif du Front national a exclu son fondateur jeudi soir. Ce dernier se dit "indigné" et promet de porter l’affaire devant la justice.
Vidéos à la une
Il est assez peiné (...) d'être désavoué par certains en interne", a indiqué le frontiste Bruno Gollnisch ce lundi au micro de BFMTV. Un bureau exécutif du Front national se réunit ce lundi matin en présence de Jean-Marie Le Pen pour statuer sur une possible exclusion du fondateur du parti, qui a enchaîné les dérapages ces dernières semaines. "Son statut (de président d'honneur du Front national) lui a été conféré par le congrès qui est l'assemblée générale du Front national. Par conséquent, logiquement, en vertu de ce que les juristes appellent le principe du parallélisme des formes, il ne pourrait lui être retiré (...) que par une assemblée générale", a contesté l'eurodéputé FN Bruno Gollnisch.
Vidéos à la une
Apolline de Malherbe s'est intéressée à la convocation de Jean-Marie Le Pen devant un bureau exécutif du Front national. Ce dernier sera face à un jury présidé par sa fille. Il pourrait voir son titre de "président d'honneur" du parti retiré ; l'exclusion serait même envisageable. Pour Marine Le Pen, le scénario idéal c'est qu'il devienne "président fondateur".
Politique
N'en doutez plus, la fracture entre Marine Le Pen et son père est bien réelle. Pointé du doigt par la majeure partie des ténors du FN, quel futur attend le patriarche ?
Vidéos à la une
Hervé Gattegno a donné son point de vue sur la décision de Marine Le Pen d'ouvrir une procédure disciplinaire à l'encontre de son père. Il pense que, jusqu'ici, ce sont les multiples déclarations polémiques de Jean-Marie Le Pen qui lui a permis d'apparaître comme une dirigeante modérée et moderne.
Vidéos à la une
Il était question de handicap lors de la visite à Toulouse de Ségolène Neuville, Secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion.
Vidéos à la une
[TEMOIGNAGE RMC] - Le témoignage de Serge, SDF de 50 ans diffusé sur RMC, a ému les auditeurs de RMC. Vous vous êtes mobilisés, et vous avez été nombreux à vous manifester pour témoigner de votre solidarité. Depuis, il ne voit plus la vie de la même façon.
Vidéos à la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/Drx4RMnG . Interview de Jean-Claude Boulard, sénateur maire...
Politique
Maxence Buttey, élu FN converti à l'islam, a finalement été démis de ses fonctions de responsable de circonscription pour prosélytisme.
Vidéos à la une
SAN JOSE (Californie) - 4 déc 2014 - C'était un bidonville au sein de la très riche Silicon Valley. Jeudi, les autorités californiennes ont mis leur menace à exécution : elles ont commencé le nettoyage de ce campement illégal qui abritait près de 300 personnes, l'un des plus vastes aux États-Unis. Pour les sans-abri concernés, une tragédie : " Vous savez, on ne méritait pas ça. Où pourrions-nous aller ? Le coût du logement est tellement élevé ici " proteste Kathleen Claymore, une des expulsées du camp. A quelques encablures de là, les géants de la nouvelle économie : Google, Amazon, ou encore Facebook. Leur expansion a poussé les loyers vers les sommets, posant même des problèmes d'accès au logement pour les classes moyennes. Pour les plus pauvres, le campement à la sortie de la ville de San Jose représentait un pis-aller en attendant mieux. Problème : au fil des mois, il s'est mué en îlot de violence et d'insalubrité. Les services sociaux s'efforcent de débloquer des places dans des centres d'accueil : une solution que refuse nombre de sans-abri. Pour eux, la quête d'un toit continue.
Vidéos à la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/PcecBmSx . Réactions suite à l'exclusion de Brigitte Tesson,...
Société
Un an après la décision d’exclusion prise par le tribunal d’instance du 15e arrondissement de Paris, Frigide Barjot quitte enfin son logement social de 173 m².
Vidéos à la une
Thierry Solère, député UMP des Hauts-de-Seine était l'invité de BFM Story. Après ses révélations fracassantes sur le rôle qu'il a joué dans l'affaire Bygmalion, Jérôme Lavrilleux a fait l'objet d'une procédure d'exclusion étudiée par une commission spéciale dont fait partie Thierry Solère. Sans attendre le résultat de cette action qu'il qualifie de "pantalonnade médiatique", l'eurodéputé UMP a annoncé ce mercredi sa décision de quitter son parti.
Vidéos à la une
Suite à ses problèmes de fiscalité, le fait que Thomas Thévenoud soit exclu du gouvernement, mais reste député a été commenté par Eric Brunet, animateur radio sur RMC (Carrément Brunet), chroniqueur et essayiste français, et Laurent Neumann, précédemment Directeur de la Rédaction de Marianne. Selon eux, puisqu'il a fraudé, il ne devrait pas rester un représentant du peuple à l'Assemblée, même après avoir payé la totalité de la somme qu'il doit à l'État.
Vidéos à la une
L'opération "mains propres" est lancée à l'UMP. Le bureau politique a déclenché une procédure d'exclusion contre le bras droit de Jean-Français Copé, Jérôme Lavrilleux. Tous deux ont été discrédités par l'affaire Bygmalion relative aux frais engagés dans la campagne de Sarkozy en 2012. La date du Congrès de l'UMP a été arrêtée au 29 novembre : le futur président du parti y sera désigné. Thibaud Le Floch et Germain Andrieux
Vidéos à la une
Retour sur la procédure d'exclusion engagée contre Jérôme Lavrilleux par l'UMP, avec Thierry Solère, député UMP des Hauts-de-Seine, membre du bureau politique de l'UMP et Bruno Jeudy, rédacteur en chef au Journal du dimanche.
Vidéos à la une
Rencontre avec une quinzaine de SDF qui occupent un local municipal pour faire entendre leurs revendications.
Vidéos à la une
80% des élus estiment que le nombre de personnes en situation de pauvreté dans leur commune a augmenté, selon un sondage TNS-Sofres publié lundi pour le Secours catholique. Cette enquête...
Politique
Bastien Durocher, colistier FN à Châteauroux (Indre) pour les élections municipales de mars prochain, a été évincé de la liste du parti présidé par Marine Le Pen. Cette exclusion est dûe à des clichés diffusés sur Internet d'un de ses tatouages représentant un blason nazi.

Pages

Publicité