Vidéos à la une
Didier Migaud est revenu sur la proposition de la Cour des comptes qui visait à réduire les effectifs des fonctionnaires et à modifier certains de leurs avantages. "Nous disons qu'il faut réfléchir à la question des effectifs, et à la question de la durée effective du travail, parce que le gel du point d'indice ne peut pas être éternel. Vous êtes obligés de tenir compte du pouvoir d'achat des fonctionnaires", a déclaré le premier président de la Cour des comptes sur RMC et BFMTV, mercredi.
Vidéos à la une
A l'heure où les intermittents du spectacle protestent contre le gouvernement au sujet de la réforme de leur régime d'assurance chômage, Didier Migaud s'est exprimé sur RMC et BFMTV, mercredi. Invité de Jean-Jacques Bourdin, le premier président de la Cour des comptes a mis en évidence l'écart entre les cotisations et les prestations des intermittents. "Ce que nous avons pu constater, c'est qu'il y avait un régime plus favorable pour les intermittents que pour d'autres précaires, que c'était un régime très perméable à la fraude et aux abus", a-t-il déclaré.
Vidéos à la une
La Cour des comptes a publié son rapport sur les perspectives des finances publiques, mardi. Invité de Jean-Jacques Bourdin, mercredi matin, sur RMC et BFMTV, Didier Migaud, le premier président de la Cour des comptes, s'est exprimé sur la dette française qui a "augmenté de 84 milliards d'euros en 2013, soit 1.300 euros par Français en une année".
Publicité