Société
Alors que le procureur de la République s’était opposé à leur union il y a un an, une ex-belle-mère et son ex-beau-fils ont finalement été autorisés à se marier par le Tribunal de grande instance de Metz (Moselle), ce jeudi.
Publicité