Société
Alors que l’évacuation totale de la "Jungle" de Calais est en cours depuis ce lundi matin, le gouvernement souhaite à tout prix éviter des accrochages entre migrants et policiers. 
Politique
C'est une soirée qu'elle n'oubliera probablement pas. Alors qu'elle dînait dans un restaurant parisien, la ministre a dû interrompre les festivités rapidement, selon Closer. Voici pourquoi.  
Vidéos A la une
Le très critiqué projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes a reçu l'approbation des habitants de Loire-Atlantique à 55,17%. Même si ce référendum n'avait qu'une valeur indicative, François Hollande promet que le résultat sera respecté. Mais dans quel délai? Les occupants illégaux du terrain devront partir d'ici le début des travaux, prévu pour l'automne.
Société
Une femme de 86 ans a été retrouvée sans vie à Souppes-sur-Loing (Seine-et-Marne), probablement noyée dans les inondations qui s'abattent sur le département. 
Société
Avec la montée des eaux dans le Loiret, les résidents d’une maison de retraite à Montargis ont dû être évacués mercredi... en tyrolienne. Découvrez l’opération des pompiers en images.
Vidéos A la une
Ségolène Royal est allée constater, ce mercredi, les inondations dans la ville de Nemours dans le Loiret. "3.000 personnes ont été évacuées. C'est difficile à organiser mais tout s'est bien passé. Il y a un élan de solidarité", a indiqué la ministre de l'Environnement sur BFMTV. Elle a souligné le professionnalisme de tous les acteurs des services publics mobilisés.
Société
Le centre-ville de Nemours, en Seine-et-Marne est en cours d’évacuation depuis mercredi après-midi à cause d’inondations. Le Loing, la rivière qui traverse la ville, est sortie de son lit. Découvrez ces images impressionnantes.
Société
Le centre-ville de Nemours (Seine-et-Marne) est actuellement en cours d'évacuation alors que les rues sont submergées par les eaux.
Vidéos A la une
Les forces de l'ordre ont évacué ce vendredi matin dans le calme le dépôt pétrolier de Donges, près de Nantes, bloqué depuis le 17 mai par ses salariés et des opposants à la loi Travail. Mais pour un retour à la normale, il faudra encore patienter. Les salariés sont toujours en grève et bien décidés à ne pas charger les camions.
International
Près de 100 000 habitants ont été obligés d'évacuer la ville de Fort McMurray (Canada) à cause des flammes qui ont ravagé plusieurs hectares de forêts, en pleine période de sécheresse. 
Vidéos A la une
Les manifestants du mouvement Nuit Debout ont été évacués sans ménagements, lacrymogènes à l'appui, de la place de la République à Paris par les forces de police. Plusieurs manifestants avaient construit un château en bois au milieu de la place. Plus tard dans la nuit, plusieurs petits groupes ont...
Vidéos A la une
Les manifestants de "Nuit debout", présents depuis 11 jours place de la République à Paris, ont été à nouveau évacués ce lundi matin. Les tentes ont été démontés dans le calme par les forces de l'ordre et les services de la mairie. "On ne lâchera pas, on reviendra", prévient Quentin, membre de ce mouvement citoyen. "On est le 41 mars et il y aura un 42, je vous l'assure", a-t-il ajouté au micro de BFMTV.
Vidéos A la une
Un campement sous la station du métro aérien Stalingrad, dans lequel étaient installés près de 500 migrants, a commencé à être évacué ce mercredi matin par les forces de l'ordre, dans le 19e arrondissement de Paris. Cette opération est la 18e organisée dans la capitale depuis le 2 juin 2015, date de l'évacuation du campement de La Chapelle. Celui de Stalingrad avait déjà été évacué une première fois le 7 mars.
Vidéos A la une
CHITOSE (nord du Japon) - 159 passagers d'un Boeing 737 ont dû être évacués d'urgence par les toboggans mardi matin sur l'aéroport de Chitose, près de Sapporo dans le nord du Japon. L'évacuation a eu lieu sous la neige, une seule femme a été légèrement blessée. Un moteur a pris feu au décollage et de la fumée est entrée dans la cabine. L'avion a rapidement atterri. L'appareil de la Japan Airlines effectuait un vol intérieur vers le sud du pays.
Vidéos A la une
Les migrants de la zone sud de la "Jungle" doivent quitter les lieux en début de semaine prochaine. Ils seront envoyés dans des centres d'accueil, situés dans la zone nord du camp, où ailleurs en France. Une décision qui provoque la colère des associations.
Vidéos A la une
La police a évacué le campement de la Petite Ceinture, à proximité de la porte de Clignancourt. Ceux qui n'avaient pas déjà quitté les...
Société
Plusieurs centaines de personnes ont été évacuées ce matin d'un bidonville de la Petite Ceinture de Paris dans le 18e arrondissement. 
Vidéos A la une
Au Royaume-Uni, la tempête Frank a causé des inondations dans de nombreuses régions. C'est le cas dans le comté de York, comme le montrent ces...
Société
L’expert en sécurité aérienne, Christophe Naudin, présenté comme le cerveau de l’opération ayant permis l'exfiltration des pilotes français depuis la Républicaine dominicaine, a chiffré son coût. 
Société
Le Samaritain a été évacué puis détruit hier après-midi, au moins 300 personnes y vivaient. 
Vidéos A la une
Les explosions survenues mercredi dans le port chinois de Tianjin (nord-est) ont fait 85 morts, selon le nouveau bilan annoncé samedi par les autorités chinoises. Le précédent bilan faisait état de 50 morts. Sur le terrain, comme le montrent des images, filmées par un drone, les lieux des gigantesques explosions sont complètement rasés. Un décor d'apocalypse. Samedi, les autorités chinoises ont ordonné l'évacuation des habitants, situés dans un périmètre de deux à trois kilomètres autour du site des explosions. Elles craignent la propagation des composants chimiques toxiques.
Vidéos A la une
Au moins quatre mort. C'est le bilan provisoire du typhon Soudelor, qui a ravagé Taïwan samedi matin. Un pompier est décédé dans le comté de Pintung, au sud de l'île. Un homme a trouvé la mort dans la ville côtière de Suao, tué par la chute d'un panneau. Le précédent bilan faisait état de 2 morts vendredi, une fillette de huit ans et sa mère. Toutes deux sont décédées après avoir été emportées par les hautes vagues qui se sont formées à l'approche du typhon. Soudelor a touché la côte est du pays samedi matin avant de traverser l'île, laissant un paysage de désolation. Des arbres ont été arrachés, des terrains se sont affaissés et près de 700 000 maisons sont toujours privées d'électricité à travers l'île. Près de 4000 personnes avaient été évacuées à l'approche du typhon dont 2000 vacanciers qui se trouvaient sur des sites touristiques. La tempête se dirige désormais vers la Chine où près de 160 000 personnes ont déjà été évacuées.
Vidéos A la une
Près de 1.500 pompiers étaient mobilisés ce lundi sur les seuls départements du Var et de la Gironde où plusieurs départs de feu se sont déclarés. Ils ont entraîné l'évacuation de près de 11.000 personnes. Même si les incendies ont été maîtrisés, les risques demeurent très élevés, à cause d'une météo défavorable.
Vidéos A la une
Les pluies torrentielles emportent tout sur leur passage, et même les immeubles. Cinq personnes ont déjà trouvé la mort dans les inondations qui touchent depuis mardi la province de Hubei, dans le centre de la Chine. Quatre autre sont toujours portées disparues. Mercredi après-midi, les services de secours ont procédé à des évacuations. Les autorités affirment avoir relogé provisoirement près de 60 000 personnes. Ces trois prochains jours, les pluies torrentielles et les orages vont continuer de s'abattre sur plusieurs provinces du sud de la Chine. Certaines régions du nord risquent aussi de subir de violentes précipitations.
Vidéos A la une
Invité ce mardi de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, Olivier Besancenot est revenu sur l'évacuation musclée de migrants par les forces de l'ordre lundi devant la halle Pajol à Paris. "Ce que j'ai vu, c'est une intervention policière mal maitrisée", a déclaré le porte-parole du Nouveau Parti anticapitaliste. "Du côté de la mairie, de la Préfecture et du gouvernement, ça fait des mois qu'il y a alerte de la part des associations pour dire qu'il faut trouver une solution durable en termes de logement et d'analyse du droit d'asile", a-t-il ajouté. "Je crois qu'il y a une instrumentalisation politique de la part du gouvernement (...) On envoie des appels de phare à l'électorat de droite, d'extrême droite pour leur dire: nous aussi, on peut être durs", a estimé Olivier Besancenot.
Vidéos A la une
Bernard Boucault, préfet de police de Paris, a réagi sur BFMTV lundi soir à l'évacuation musclée de migrants dans le XVIIIe arrondissement de Paris. Il a réfuté les accusations de violence lors de l'intervention des forces de l'ordre. "Les personnes qui n'ont pas déposé de demande d'asile sont en situation irrégulière sur notre territoire et ont vocation à être reconduites à la frontières. Elles peuvent faire l'objet d'une obligation de quitter le territoire français. Nous allons pour certains d'entre eux étudier leur réadmission du pays d'où ils viennent si on a des preuves qu'ils sont passé par l'Italie", a-t-il expliqué.
Vidéos A la une
Les flammes sont pour l'instant hors de contrôle. Un feu de forêt s'est déclaré en Californie du sud samedi en début de soirée. Arrivés sur place, les pompiers ont peiné à atteindre la zone ou l'incendie s'est déclenché et il s'est donc rapidement propagé, brûlant 70 hectares de végétation. Principale source d'inquiétude : les flammes se sont approchées à moins d'un km d'un quartier résidentiel situé près des villes de Norco et Corona. En tout, ce sont 300 maisons qui ont été immédiatement évacuées et qui risquent d'être atteintes par le feu. L'origine de l'incendie reste pour le moment inconnu.
Vidéos A la une
Les pompiers luttent toujours pour stopper définitivement l'incendie qui a ravagé les abords de la ville portuaire chilienne de Valparaiso. Un important feu de forêt a éclaté vendredi après-midi dans une décharge située dans une zone boisée. Les flammes alimentées par des vents violents se sont propagées très rapidement. Selon les autorités, l'incendie ne présente plus de menaces pour la population depuis samedi matin, mais la situation n'est pas encore sous contrôle. Le ministère de l'Intérieur a indiqué qu'une femme de 67 ans était morte d'un arrêt cardio-respiratoire causé par les fumées. Par ailleurs, une quinzaine de pompiers ont été blessés, dont deux grièvement et sont actuellement hospitalisés. Le port de Valparaiso, tout comme la ville voisine de Vina del Mar, à une centaine de kilomètres de la capitale, ont été placés "état d'urgence". Quelque 7000 personnes ont été évacuées par mesure de précaution, mais beaucoup ont déjà regagné leurs domiciles. Certains édifices ont été détruits et au moins 400 hectares ont brûlés. En avril dernier, un incendie avait fait 15 morts et plus de 500 blessés à Valparaiso, ville qui figure au registre du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2003. Près de 3000 maisons avaient alors été détruites par les flammes.
Vidéos A la une
La colonne de fumée mesure plus d'un km d'altitude. L'impressionnant dégagement de cendres du volcan Turrialba a forcé les habitants de cette région du Costa Rica à fuir leurs maisons. Dans un rayon de deux km autour du volcan, les villages ont été évacués vendredi, en raison des projections de cendre et de fumée. La poussière a même atteint la capitale du Costa Rica, située à 80 km du lieu de l'éruption. L'aéroport de San José a été du être fermé jeudi et les vols ont été suspendus par manque de visibilité. En octobre dernier, les éruptions de cendres et de magma du Turrialba étaient les premiers signes d'activité de ce volcan de 3340 m d'altitude, depuis les années 1990. Il s'était alors manifesté après 130 ans de sommeil.
Vidéos A la une
Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur, était l'invité de BFM Story, le 6 mars 2015. Le conseil général du Tarn a voté par 43 voix contre 3 pour un projet de barrage réduit sur le site de Sivens. Le conseil a également exigé "l'expulsion sans délai" des zadistes qui occupaient le site. La plupart des quarante opposants avaient ainsi quitté le camp dans le calme ce vendredi. Certains sont partis d'eux-mêmes, tandis que d'autres ont été interpellées par les gendarmes mobiles. Le ministère de l'Intérieur fait état de l'arrestation de 21 personnes, dont une partie a été placée en garde à vue "pour attroupement interdit et violences sur agents de la force publique".

Pages

Publicité