Revue du web
Avec Atlantico
François Fillon passait pour un type austère et probe, limite ennuyeux, dont l'entrée à l'Elysée trancherait avec le bling-bling et/ou l'inutilité de ses prédécesseurs. Mais ça c'était avant.
Publicité