Vidéos A la une
"Face à échec du processus de paix, l'indifférence est coupable et l'inaction meurtrière", a défendu Elisabeth Guigou vendredi lors de l'examen de la proposition de résolution relative à la reconnaissance de l'Etat palestinien, à l'Assemblée nationale. "J'entends dire que cette proposition de résolution serait inopportune car prématurée, je crois au contraire pour ceux qui pleurent les victimes du conflit, qu'elle vient trop tard", a regretté la présidente PS de la commission des Affaires étrangères.
Publicité