Vidéos à la une
Il vient de passer six ans et demi derrière les barreaux pour son combat en faveur de l'indépendance du pays basque. Arnaldo Otegi, une ancienne figure du mouvement Batasuna, a été accueilli en héros dans le stade de San Sebastián. Quelque 10.000 personnes ont rendu hommage à celui qui fut aussi l'un des premiers à appeler à la fin de la lutte armée. La paix doit se poursuivre, mais le combat politique continue, a-t-il insisté dans son discours : 'Nous devons réfléchir à ce qui nous est arrivé. A mon humble avis. Car si il y a une chose que la prison vous offre, c'est beaucoup de temps pour réfléchir. Pour réfléchir à la façon de mieux lutter contre l'ennemi. C'est la partie qu'ils ne savent pas. Si après 18 mois de détention à Martutene, nous avons donné naissance à une nouvelle stratégie, il faut qu'ils soient prêts à entendre ce que nous avons peaufiné pendant six ans et demi.' Primera de garanet-eko azala: #OtegiBelodromoa pic.twitter.com/wwMUPWQIWL- GARA Iñaki Soto (gara_isoto) 5 mars 2016 Arnaldo Otegi a été condamné pour avoir tenté de recréer le parti indépendantiste Batasuna, interdit en 2003 pour ses liens avec l'organisation armée ETA. Les violences attribuées au mouvement basque ont fait 829 morts en Espagne en l'espace de quatre décennies. Quelque 400 militants sont actuellement en prison.
Vidéos à la une
Il se dit " plus Basque et plus indépendantiste que jamais ". Ce matin à Logrono, en Espagne, Arnauldo Otegi a retrouvé la liberté devant quelques 200 militants. Ancien leader de Batasuna, vitrine électorale du mouvement ETA, l'homme a passé six années en prison. Sur Twitter, le leader du parti de gauche Podemos Pablo Iglesias annonce quant à lui que sa libération constitue une bonne nouvelle pour la démocratie. Une déclaration polémique.
Vidéos à la une
Une sortie de prison sous les acclamations pour Arnaldo Otegi. Après six ans et demi passés sous les verrous, cet ancien membre actif de l'ETA plaide pour la consolidation de la paix au Pays basque. Il a été l'un des premiers à réclamer l'abandon de la lutte armée. Instigateur du processus de paix, le chef nationaliste basque ArnaldoOtegi libéré après 6 ans de prison #FreeOtegi pic.twitter.com/4Y5fx9HuP9- Antton Rouget (AnttonRouget) 1 mars 2016 Beaucoup de personnes devant la prison de Logroño pour attendre la sortie d'ArnaldoOtegi #FreeOtegi info7irratia pic.twitter.com/AN38tQoClz- Mediabask INFO (@MediabaskInfo) 1 mars 2016 Devenu une icône de la gauche indépendantiste, il se verrait bien devenir le prochain président régional et promet de défendre le droit à l'autodétermination du Pays basque espagnol. 'Toutes ces caméras présentes ici signifient qu'il y a toujours des prisonniers politiques en Espagne a-t-il déclaré à sa sortie de prison à Logroño. Il y a six ans et demi, ils nous ont incarcérés pour avoir fait le pari de la paix et je veux vous féliciter tous pour avoir maintenu ce pari, en dépit de toutes les provocations. La paix est bien la voie à suivre jusqu'au bout et c'est ce que je me propose de faire avec vous tous.' En 2006, Arnaldo Otegi est l'un des acteurs-clé du dialogue avorté avec le gouvernement espagnol. Il est pourtant arrêté et condamné en 2011 pour avoir tenté de reconstruire la direction clandestine de Batasuna, la branche politique de l'ETA. L'organisation indépendantiste basque est accusée d'avoir tué au total au moins 829 personnes en quatre décennies. L'ETA n'a plus perpétré d'attentat meurtrier depuis 2010 et a officiellement annoncé la fin de son action armée en octobre 2011. avec AFP
Vidéos à la une
L’organisation séparatiste basque ETA s’engage à mettre “hors d’usage opérationnel” son armement et à offrir ainsi un climat de “sécurité” au Pays Basque. Elle l’a annoncé...
Vidéos à la une
La Garde civile espagnole a arrêté hier huit personnes dont une grande figure de la défense du groupe séparatiste armé basque ETA, l’avocate Arantza Zulueta. Selon le ministre de...
Vidéos à la une
Le journal basque Gara a publié samedi un communiqué du collectif des prisonniers d’ETA, l’organisation séparatiste basque, dans lequel les détenus reconnaissent pour la première fois les...
Vidéos à la une
Les avocats et les juges s’agitent au tribunal chargé des affaires de terrorisme, à Madrid. Et pour cause : hier, la cour a libéré neuf prisonniers de l’ETA. Une décision prise, pour être...
Vidéos à la une
Ces familles espagnoles des victimes du terrorisme brandissent les noms des militants de l’ETA qui ont tué ou blessé l’un des leurs. Leur douleur est ravivée après la décision de la Cour...
Vidéos à la une
La justice aurait “mal” interprété ses lois pénales d’après la Cour européenne des droits de l’homme. Inés del Río Prada, figure de l’ETA emprisonnée depuis 1988 aurait effectué...
Vidéos à la une
La Cour européenne des droits de l’homme a ordonné ce lundi à l’Espagne de libérer une militante de l’organisation séparatiste basque ETA. Motif : cette femme condamnée pour son...
Vidéos à la une
Ils se mobilisent pour les droits des prisonniers et des exilés basques et sont des dizaines de milliers à avoir battu le pavé, samedi, dans la ville basque de Bilbao, au nord de l’Espagne. Une...
Vidéos à la une
Les deux détenus, originaires du Pays basque espagnol, sont Jon Lizarribar Lasarte, né en 1976 et Rubén Gelbentzu González, né en 1974. Selon la Garde civile, ils ont participé à quatre attentats en 2002, contre l’Université de Navarre, les grands magasins Corte Inglés à Saragosse et deux...
Publicité