Vidéos à la une
Invité ce mardi de Laurent Neumann sur BFMTV et RMC, François Baroin est revenu sur le meeting de François Fillon ce lundi à Nice au cours duquel Christian Estrosi a été hué par une partie des militants. "C'est une campagne qui a été difficile. L'objectif à cinq jours du premier tour, c'est le rassemblement. Je ne crois pas une seconde aux interprétations des sifflets concernant telle ou telle position de Christian Estrosi", a-t-il affirmé.
Vidéos à la une
Les ténors Les Républicains se sont pressés au Salon de l'agriculture ce mercredi. Sarkozy, Fillon, Le Maire, Larcher, Estrosi... Salhia Brakhlia, reporter BFMTV, les a suivis dans les allées de la plus grande ferme de France. Et parmi les candidats déclarés (ou non) à la primaire LR, chacun y allait de sa méthode mais avec un objectif clair: reconquérir les voix d'une profession en crise. Loin du "Casse-toi pauvre con" de 2008, Nicolas Sarkozy était comme un poisson dans l'eau au milieu des agriculteurs. Plus discret, François Fillon s'est contenté de quelques rares poignées de mains et de sourires timides. Bruno Le Maire lui, a misé sur le long terme, avec une visite marathon de trois jours. "Je ne suis pas venu chercher des caméras, je suis venu voir des producteurs agricoles", a-t-il lancé, visant de manière à peine voilée l'un de ses rivaux.
Politique
Les chefs de file élus à l’issue du second tour dimanche dernier vont être intronisés à la présidence de leur région ce vendredi. En moyenne, le futur président est de droite, il cumule d’autres mandats…
Vidéos à la une
Au menu de ce lundi 2 novembre, François Hollande entre protocole et petites blagues en Chine, Christian Estrosi et ses soutiens très "people". Du lundi au jeudi, le PoliticoZap est un rendez-vous décalé sur l'actualité politique. .
Société
Plusieurs voix se sont élevées pour dénoncer une faute de l’agence météorologique après les violents orages de samedi soir qui ont fait au moins 17 morts. 
Politique
La bataille pour les régionales fait rage en Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) entre les têtes de liste FN et Républicains. Voici quelques attaques verbales de leur passe d’armes. 
Politique
Le maire (Les Républicains) de Nice, Christian Estrosi, veut faire implanter un bracelet électronique aux porteurs de fiche S. Mais est-ce vraiment possible ? 
Vidéos à la une
La crise entre sa tante Marine et son grand-père Jean-Marie Le Pen l'avait fait hésiter. Marion Maréchal-Le Pen a annoncé mardi 26 mai qu'elle briguait la présidence de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur sous l'étiquette Front national en décembre prochain. Un choix qu'elle a justifié ce jeudi à BFMTV: "J'ai eu l'occasion de me rendre dans les différentes fédérations de Paca. J'ai pu constater qu'il n'y avait pas fracture ni de division (...) il y a plutôt une véritable unité et un enthousiasme autour de cette candidature (...) Dans ces conditions, c'était plus facile pour moi de prendre cette décision finale", a expliqué la jeune députée frontiste du Vaucluse.
Vidéos à la une
En juin dernier, Christian Estrosi annonçait sa candidature à la primaire UMP de 2016. Quelques mois plus tard, il persiste et signe : "J'avais dit que je serais candidat aux primaires, il ne me semble pas, depuis, avoir dit le contraire", confirme-t-il, avant de nuancer : "Si, avec Nicolas Sarkozy, on est d'accord à 100%, sur la politique de croissance, d'innovation de lutte contre le terrorisme (...) ce serait deux candidatures inutiles, il vaudrait mieux concentrer nos efforts. Seulement, aujourd'hui, Nicolas Sarkozy n'a pas fait savoir s'il serait candidat." Et le député-maire de Nice de conclure : "J'ai mes idées à défendre, je les défendrai aux primaires".
Vidéos à la une
Un homme a blessé deux militaires à l'arme blanche avant de s'enfuir. Il a été rattrappé par deux agents du tramway de Nice. Son nom serait...
Vidéos à la une
Quatre jeunes issus du même quartier de Nice sont partis, en décembre, rejoindre le jihad en Syrie. Et d'après le maire de la ville, une trentaine de jeunes hommes auraient quitté la ville pour...
Vidéos à la une
Christian Estrosi, député UMP des Alpes-Maritimes, et Harlem Désir, premier secrétaire du Parti socialiste, ancien président du SOS Racisme.
Vidéos à la une
 Nous lapsus de politique ! Cette fois c'est Christian Estrosi qui confond deux François :  François Hollande et François Fillon !
Publicité