Vidéos Insolite
L'avion qui ramenait les victorieux joueurs portugais au pays s'est fait escorté par deux avions de chasse.
Vidéos à la une
L'idée d'escorter tous les détenus à chacune de leur permission de sortie de prison n'est pas applicable, jugent les professionnels. Cette possibilité existe déjà, mais Christiane Taubira, ministre de la Justice, envisage de l'automatiser. "Si les syndicats de police acceptent qu'on mette un, deux ou trois policiers derrière les 60.000 personnes qui vont bénéficier d'une permission de sortie cette année, je veux bien. A mon avis, ils ne seront pas d'accord", a estimé Serge Portelli, magistrat à la cour d'appel de Versailles.
Vidéos à la une
Lors de la séance des questions au gouvernement, mardi, Christiane Taubira a réagi au drame de Seine-Saint-Denis, où un braqueur, évadé de prison à la faveur d'une permission, a grièvement blessé un policier. La Garde des sceaux a affirmé "comprendre l'angoisse de ses collègues et même entendre la colère qui peut les saisir". Rappelant les faits, elle a assuré que le détenu en question avait bénéficié d'une "permission de sortie" et non pas d'un "aménagement de peine". Il devait "exécuter des formalités administratives à la suite du décès de son père", a ajouté la ministre. Christine Taubira a par ailleurs assuré avoir réagi rapidement, en commandant "un rapport précis sur ce qui a pu se passer". Une modification de la législation est également envisagée : "Les textes sur lesquels sont fondés cette décision (...) n'ont pas été modifié depuis 2004, nous étudions la possibilité de les améliorer et notamment d'imposer une escorte pour certains détenus pour ce type de motifs de sortie."
Publicité