Vidéos A la une
REPORTAGE. Bâtie à plus de 2.400 mètres d'altitude par les Italiens il y a un siècle, la capitale de l'Érythrée, Asmara, compte 800.000 habitants. Le régime autoritaire et sanglant impose un service militaire strict qui peut durer des dizaines d'années. En cause, l'accord de paix non ratifié avec l'Ethiopie, 25 ans après la guerre, qui oblige l'Érythrée à être constamment sur ses gardes. Une situation qui engendre une vague de migration importante vers l'Europe. Selon l'ONU, près de 5.000 personnes quittent le pays chaque mois.
Publicité