Vidéos A la une
Eric Woerth était l'invité de Ruth Elkrief lundi soir sur BFMTV. Le secrétaire général du parti Les Républicains est revenu sur la polémique sur la manière de qualifier les attaques de Mohammed Merah. Le député de l'Oise avait indiqué lors d'un débat qu'il ne s'agissait pas d'un attentat mais du "crime d'un furieux". Albert Chennouf-Meyer, le père d'une des victimes du jihadiste a porté plainte pour reprocher à Nicolas Sarkozy et Eric Woerth de ne pas qualifier ces crimes d'attentats. Le père du militaire abattu a annoncé qu'il retirerait sa plainte si les intéressés s'excusaient. L'ancien ministre de Nicolas Sarkozy a précisé sa position: "Pour Merah, j'avais le sentiment que c'était un loup solitaire. Il y a un attentat terroriste, si j'ai blessé des personnes, je leur demande de m'excuser. Je n'avais pas en tête cette idée de réseau, il y avait un réseau dont acte".
Publicité