Vidéos à la une
"Permettez-moi de (...) présenter mes condoléances aux petits-fils de nos compatriotes arméniens qui ont perdu leur vie en 1915", a déclaré l'ambassadeur de Turquie en France, invité vendredi soir sur BFMTV à l'occasion du centenaire du génocide arménien. Un génocide que refuse de reconnaître la Turquie. "Le problème c'est que les gens utilisent le terme de génocide un peu à tort et à travers", a justifié l'ambassadeur Hakki Akil. Il faudrait une condamnation du tribunal pénal international pour que la Turquie le reconnaisse, a précisé ce dernier.
Vidéos à la une
La France "s'incline" devant les victimes du génocide arménien et "n'oubliera jamais" ce qu'ils ont enduré, a déclaré vendredi le président François Hollande au cours des commémorations du centenaire du génocide arménien à Erevan.
Publicité