Vidéos A la une
ISTANBUL - 18 oct 2015 - Une ressortissante britannique de 50 ans a été retrouvée morte samedi soir dans les toilettes de l'aéroport d'Istanbul. Ancienne journaliste pour la BBC, Jacky Sutton était en route pour Erbil dans le Kurdistan irakien. Selon des médias turcs, elle aurait raté sa correspondance en provenance de Londres et aurait été retrouvée pendue dans les toilettes. Mais son entourage ne croit pas à un suicide et réclame une enquête sur les circonstances de sa mort. Après différentes missions pour les Nations Unies, la Britannique dirigeait la branche irakienne de l'Institute for War and Peace Reporting, une ONG faisant la promotion de la liberté d'expression dans les zones de conflit. Le décès de Jacky Sutton intervient cinq mois après la mort du précédent directeur de l'institut dans un attentat à la voiture piégée
Vidéos A la une
Christophe Hondelatte, envoyé spécial de BFMTV, était en duplex d'Erbil (Irak) pour BFM Story. Les chrétiens d'Erbil ont tout perdu, sauf la vie et la foi. Malgré la menace imminente des jihadistes, qui ne se trouvent qu'à quelques dizaines de kilomètres de là, ils sont, eux aussi, entrés dans le temps de l'Avent. Le journaliste va passer les fêtes de Noël depuis Erbil en compagnie des chrétiens d'Orient, victimes de la barbarie de l'État Islamique, et qui sont contraints à l'exil dans des camps de réfugiés. Il devient donc l'envoyé spécial de BFMTV à Erbil, en plein Kurdistan irakien, pour une série de directs, reportages et invités. "Les chrétiens d'Orient vont fêter Noël comme tous les chrétiens du monde", a-t-il déclaré.
Vidéos A la une
Un C-130 de l'armée belge a décollé ce mercredi matin de la base militaire de Melsbroek à destination d'Erbil, dans le nord de l'Irak, avec 14...
Vidéos A la une
Il y a quelques jours, les islamistes étaient aux portes d'Erbil, la capitale du Kurdistan irakien. Mais les peshmergas sont en première ligne pour contrer leur avancée. Des soldats que les habitants veulent soutenir par des gestes concrets comme les dons du sang qui affluent.
Vidéos A la une
En Irak, la ville d'Erbil est un des derniers bastions des chrétiens d'Irak réfugiés. De nombreuses familles n'ont eu que quelques minutes pour fuir leurs maisons tombées aux mains des jihadistes. Les chrétiens d'Irak expriment leur ras-le-bol car les conditions de vie des réfugiés sont très sommaires. Lassés de fuir, ils désirent juste quitter le pays afin de construire une nouvelle vie.
Vidéos A la une
A Bagdad, le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius a appellé dimanche à l'unité pour "mener la bataille contre le terrorisme".
Vidéos A la une
WASHINGTON - 8 août 2014 - Les États-Unis ont bombardé des positions djihadistes en Irak. L'état major américain a diffusé des images de ces bombardements, tournées dans le nord de l'Irak. Selon le Pentagone, deux chasseurs bombardiers ont notamment frappé vendredi une pièce d'artillerie mobile de l'Etat islamique. D'autres raids ont visé "des terroristes" près d'Erbil. La Maison blanche a précisé qu'aucune date de fin n'avait été fixée pour cette opération. Mais Washington ne cesse de répéter que tout envoi de troupes au sol est exclu pour éviter de s'engager dans "un conflit militaire prolongé". D'après le ministère américain de la Défense, les États-Unis ont également largué, via trois avions cargo, des vivres et de l'eau à destination des populations, comme le montrent les images infrarouges. C'est la première fois que les États-Unis sont directement impliqués en Irak depuis le retrait de leurs troupes en 2011. Depuis dimanche, des dizaines de milliers de personnes ont fui face à l'avancée des djihadistes, qui ne sont désormais qu'à une quarantaine de km d'Erbil, la capitale de la région autonome du Kurdistan, allié de Washington.
Publicité