Vidéos à la une
Aux Etats-Unis, les autorités sanitaires redoutent l'arrivée du virus Zika dans les prochains mois, notamment dans le sud du pays où le climat chaud est propice à la propagation des populations de moustiques. A ce stade, seul le territoire américain d'outre-mer de Porto Rico est réellement touché par l'épidémie. #Zika may spread through mosquito bites to some states this spring & summer. #VitalSigns https://t.co/k3NxKsqiSK pic.twitter.com/IGgsq5UW3i- CDC (@CDCgov) 1 avril 2016 'La ligne de front de la bataille contre Zika aux Etats-Unis est Porto Rico. Et nous craignons qu'il y ait là-bas, à terme, des centaines de milliers de cas d'infection et potentiellement des milliers de femmes enceintes infectées par Zika', explique le Dr Thomas Frieden, directeur des Centres de contrôle et de prévention des maladies. We need funds to put plans into action and boots on the ground to control emerging #Zika epidemic #ZikaSummit. https://t.co/c9CDzsPBfs- Dr. Tom Frieden (@DrFriedenCDC) 1 avril 2016 Le virus Zika pourrait être lié à une explosion de cas de microcéphalie chez les nouveau-nés observée en particulier au Brésil, d'où l'attention portée sur les femmes enceintes. Les autorités sanitaires américaines insistent sur l'urgence de la situation et demandent au Congrès de débloquer les fonds nécessaires pour la recherche d'un vaccin.
Vidéos à la une
Les voyageurs français revenant d'une zone touchée par le virus Zika devront attendre 28 jours après leur retour en France métropolitaine pour donner leur sang, a annoncé dimanche la ministre de la santé, emboitant le pas au Canada et à la Grande-Bretagne.
Vidéos à la une
"La directrice de l'institut colombienne de la santé l'a confirmé : Zika est bien mortel", a déclarée Nastasia Haftman, correspondante à Bogota. La Colombie a attribué vendredi trois décès à des complications liées au virus Zika, en pleine expansion en Amérique latine, et souffrant du syndrome neurologique de Guillain-Barré qui provoque des paralysie et peut provoquer la mort des patients. La Colombie prévient d'autres cas risquent d'être confirmés. L'autre complication de ce virus c'est la microcéphalie responsable de malformation congénitale. L'ONU a appelé les pays touchés à améliorer l'accès des femmes à la contraception et à l'avortement.
Vidéos à la une
L'ONU a demandé vendredi aux pays touchés par le virus Zika, soupçonné de provoquer des malformations congénitales, d'autoriser l'accès des femmes à la contraception et à l'avortement. "Comment peuvent-ils demander à ces femmes de ne pas tomber enceintes, mais ne pas leur offrir la possibilité d'empêcher la grossesse", a déclaré la porte-parole de l'ONU, Cecile Pouilly.
Vidéos à la une
L'Organisation mondiale de la santé tire la sonnette d'alarme. Découvert en 1947 en Afrique, le virus Zika, ne tue pas en apparence, mais au Brésil, il est soupçonné de provoquer une grave malformation congénitale, notamment la microcéphalie chez les jeunes enfants. Pour l'OMS, le virus "se propage de manière explosive" sur le continent américain. La prudence est recommandée aux femmes enceintes.
Vidéos à la une
C'est dans les hôpitaux du pays que de nombreux malades de la grippe se rendent désormais. Depuis plusieurs semaines, l'Ukraine est frappée par une vague de grippes particulièrement agressive. 122 morts depuis le début de l'épidémie et parmi eux un nombre encore incertain de cas de grippes porcines. Oleksandr Mosiychuk vient d'être hospitalisé, il en présente de nombreux symptômes. j'ai été amené ici par des ambulanciers. J'avais une température à 39,7. Je toussais. Ma femme a appelé l'ambulance, j'ai failli perdre conscience Sur l'ensemble des personnes infectées difficile pour l'instant de dire combien de cas relèvent de la grippe porcine. Une souche de la maladie qui peut s'avérer très dangereuse. Comme l'explique Tetyana Yehorova, spécialiste des maladies infectieuses. le virus cause progresse rapidement, il peut entraîner une pneumonie et donc à la mort. Mais, malheureusement, cela n'arrive pas qu'en Ukraine, l'Europe ou les USA peuvent aussi être touchés. Le virus ne regarde pas votre nationalité Pour arrêter le développement de la grippe, les établissements scolaires ont été fermés. Les écoles de Kiev ne fonctionnent plus depuis deux semaines maintenant. Elles devraient réouvir en Février, seulement si le virus perd en virulence. L'Est du pays est aussi durement touché par cette épidémie notamment la région de Donetsk où des combats ont toujours lieu. Les autorités ont interdit certains rassemblements. Mais, bien entendu, le plus efficace restant encore de se vacciner.
Vidéos à la une
Arrivée plus tardivement qu'à l'habitude, la grippe frappe neuf régions de France métropolitaine sur 13. Cette maladie représente l'essentiel de leurs consultations. Fièvre, maux de tête, courbatures, ces manifestations ne laissent planer aucun doute sur l'origine du mal qui affaiblit les patients. Le pic épidémiologique devrait être atteint dans les deux semaines qui viennent.
Vidéos à la une
Le virus zika est arrivée en Martinique, et l'île est passée en phase 3 sur 5. Dans la majorité des cas, le virus est bénin, mais il peut entraîner des complications chez les nourrissons. Au Brésil 4.000 bébé sont atteints de microcéphalie, une malformation congénitale qui serait due à ce virus transmis par le moustique tigre. Une quinzaine de pays sont touchés en Amérique du Sud et en Colombie, les autorités demandent même aux femmes d'éviter de tomber enceinte dans les huit prochains mois.
Vidéos à la une
La Sierra Leone est officiellement déclarée exempte de la transmission du virus Ebola par l'Organisation mondiale de la santé. Aucun nouveau cas n'a été enregistré depuis 42 jours. Cette épidémie, la plus grave depuis l'identification du virus en Afrique centrale en 1976, a fait plus de 4.000 morts dans le pays. Un bilan toutefois sous-évalué, de l'aveu même de l'OMS. La prudence est de rigueur en raison des nouveaux cas toujours signalés en Guinée voisine.
Vidéos à la une
LONDRES - 9 oct 2015 - Elle se croyait sauvée, la revoici aux prises avec le virus Ebola. Une infirmière britannique se trouve depuis vendredi dans un état grave dans cet hôpital de Londres. Elle avait contracté le virus lors d'un mission humanitaire en Sierra Leone. Les médecins l'avaient déclarée complètement guérie en janvier 2015 après son traitement : un antiviral expérimental et du plasma sanguin prélevé sur une personne ayant survécu au virus. Selon les spécialistes, la rechute s'explique par la persistance occasionnel d'Ebola dans certains tissus, notamment ceux des yeux. Par précaution, les proches de l'infirmière qui réside en Écosse vont être placés sous observation.
Vidéos à la une
Retour à l'hôpital pour une infirmière britannique contaminée puis guérie du virus Ebola il y a huit mois. Les autorités parlent de 'complication tardive inhabituelle' sans donner plus de détails. Elle n' avait pas reçu le médicament expérimental ZMapp mais un traitement antiviral expérimental et du plasma sanguin prélevé sur une personne ayant survécu au virus. Elle avait été déclarée 'complètement rétablie' en janvier dernier.
Vidéos à la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/qsx2KHLt . Zoom sur l'épidémie de la ...
Vidéos à la une
Gros plan sur la nouvelle campagne de Sidaction. L'association se mobilise pour récolter des dons.
Société
L’épidémie de grippe qui touche actuellement la France a eu des répercussions imprévues, notamment pour les pompes funèbres.
Vidéos à la une
Selon le dernier bilan de l'Institut de veille sanitaire (InVS), quelque 98 personnes sur les 2,5 millions de personnes touchées sont déjà mortes de la grippe saisonnière en 2015. Et pour 970 cas jugés les plus graves, les personnes âgées de plus de 65 ans payent le plus lourd tribut, représentant 48% de ces décès. Christophe Prudhomme, de l'Association des médecins urgentistes de France (Amuf), explique que le nombre de décès dépassera sans doute "le nombre habituel qui est habituellement de 2 à 3.000". l'urgentiste pointe aussi "système de santé qui n'a pas su, tant en ville qu'à l'hôpital, faire face.
Vidéos à la une
L'Ouest américain, en particulier l'Arizona tente de contenir une épidémie de rougeole, un virus apparemment éradiqué depuis 2000 aux Etats-Unis. La maladie est ensuite revenue en 2014 avec près de 650 cas déclarés dans le pays. Cette année en moins d'un mois, une centaine de personnes ont déjà été touchées. "Les gens doivent être informés et comprendre que s'ils ne vaccinent pas leur enfant, ils peuvent tomber malade mais aussi contaminer les autres", avertit un médecin. Un phénomène qui menace aussi le Super Bowl, qui doit se tenir ce dimanche à Phoenix. Plus de 60.000 personnes vont assister au plus gros événement sportif américain de l'année, et plus d'un million de visiteurs sont attendus dans cet Etat, aggravant ainsi les risques de contagion.
Vidéos à la une
Une centaine de salons de coiffure de la région se mobilisent contre le Sida. Objectif: couper court aux idées reçues.
Vidéos à la une
Harold Hyman, spécialiste en géopolitique, revient ce vendredi sur l'évolution significative du virus Ebola en Afrique de l'Ouest et sur l'engagement de la France dans la lutte contre l'épidémie. D'après le dernier rapport de l'organisation mondiale de la santé, l'épidémie de fièvre Ebola semble enfin stabilisée en Afrique de l'Ouest. Mais la prudence reste de mise. François Hollande a foulé le sol guinéen ce vendredi 28 novembre pour faire le point sur le dispositif mis en place par la France pour lutter contre l'avancée du virus sur place. Il a annoncé qu'un fonds de 100 millions d'euros a été débloqué pour installer quatre centres de traitements.
Vidéos à la une
Identifié pour la première fois en 1976 dans un village du Zaïre, l'actuelle République démocratique du Congo, le virus Ebola est réapparu il y a près d'un an en Afrique et a tué déjà près de 5500 personnes. Le médecin français, Peter Piot, et le scientifique belge Guido van der Groen reviennent sur leur découverte, presque 40 ans après.
Vidéos à la une
La souche de grippe aviaire détectée dans un élevage de canards du nord de l'Angleterre est de type H5N8. C'est ce qu'ont confirmé les autorités britanniques ce mardi. Il s'agit donc bien de la même souche que celle déjà identifiée dans des élevages dans le nord de l'Allemagne ainsi qu'aux Pays-Bas. Dés dimanche, par mesure de précaution, cette ferme située dans le Yorkshire a été mise en quarantaine et l'abattage de ses 6 000 canards a été ordonné. Les autorités sanitaires du pays se montrent rassurantes. Selon elles, les risques de transmission à l'homme sont faibles. Les experts pensent que le virus, jusque là cantonné à l'Asie, a voyagé vers l'Europe par le biais d'oiseaux migrateurs.
Vidéos à la une
Qualifié "d'épidémie silencieuse", le diabète progresse partout dans le monde, dans les pays riches comme les Etats-Unis et dans les régions pauvres comme l'Afrique, sans épargner non plus la France. La barre des 3 millions de malades a en effet été franchie en France.
Vidéos à la une
BAMAKO - 12 nov 2014 - Le Mali lutte pour endiguer la propagation d'Ebola après la découverte de nouveau cas. Les autorités ont annoncé mardi le décès d'une personne atteinte du virus. Il s'agit d'un infirmier de 25 ans, mort à la clinique Pasteur à Bamako après avoir contracté la fièvre Ebola. L'homme avait soigné un Guinéen, visiblement atteint du virus. Il était décédé fin octobre, tout comme l'un de ses amis venu lui rendre visite, sans avoir été formellement diagnostiqué. L'établissement a été placé en quarantaine avec le personnel et les patients qui s'y trouvaient. Une centaine de personnes au total. Le Mali avait auparavant connu un premier cas sans aucun lien avec les derniers recensés. Une fillette de deux ans venue de Guinée, avait succombé au virus le 24 octobre, dans l'ouest du pays. L'épidémie a déjà fait plus de 5000 morts sur près de 15 000 cas recensés, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la Santé, arrêté au 4 novembre. Les trois pays les plus touchés sont le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée.
Vidéos à la une
MADRID - 5 nov 2014 - Après 30 jours de soins intensifs dans un hôpital madrilène, l'infirmière espagnole, guérie du virus Ebola a prononcé quelques mots devant la presse. Teresa Romero, 44 ans a probablement contracté la maladie en soignant un missionnaire rapatrié de Sierra Leone, décédé le 25 septembre. Aujourd'hui, elle se met au service de la lutte contre le virus. Encore très malade il y a une semaine, Teresa Romero a reçu plusieurs traitements. Difficile de dire d'après les médecins, lequel a entraîné la guérison.
Vidéos à la une
Haro sur des quarantaines jugées abusives aux Etats-Unis face au virus Ebola. L'infirmière américaine Kaci Hickox est finalement sortie hier de l'hôpital. Elle avait été mise en quarantaine obligatoire à son retour de Sierra Leone alors qu'elle ne présentait aucun symptôme. Kaci Hickox estimait avoir été traitée comme une criminelle à l'aéroport dans le New Jersey vendredi. Le gouverneur de l'État qui a imposé récemment cette mesure controversée, le républicain Chris Christie, a accepté hier de lever la mise en quarantaine de l'infirmière après notamment des pressions de la Maison-Blanche et de vives critiques. Bruce Johnson. Le président de l'organisation SIM USA, par exemple, déplorait une réaction disproportionnée de l'Etat du New Jersey et de New York et espérait des changements. Les personnels de santé de retour (d'Afrique de l'Ouest) sont des gens exceptionnels, qui donnent d'eux-mêmes pour venir en aide à l'humanité. Ils ne devraient pas être soumis à des restrictions qui n'ont pas de base scientifique', a lancé hier le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon. D'aucuns craignent que des mesures controversées ne découragent d'éventuels volontaires de participer sur place en Afrique à la lutte contre l'épidémie. L'Etat de New York a assoupli ses règles. Avec AFP, AP et Reuters
Vidéos à la une
Nina Pham, l'infirmière qui avait contracté le virus Ebola aux Etats-Unis, a quitté l'hôpital vendredi. Dans un geste très symbolique, elle a été reçue dans l'après-midi à la Maison Blanche par le président Barack Obama qui l'a serrée dans ses bras.
Vidéos à la une
UNIVERSITY PARK (Texas) - 23 oct 2014 - Pas besoin de citrouille pour fêter Halloween cette année. A l'approche du 31 octobre, un Texan de la ville de University Park a eu l'idée de travestir sa maison, comme si elle était en quarantaine à cause du virus Ebola. Des bidons récupérés lors d'une vente aux enchères, quelques bornes et banderoles de mise en garde : la maison de l'horreur est prête pour le grand soir. " Dimanche dernier, nous réfléchissions à ce que nous pourrions faire de mieux pour Halloween, à savoir effrayer le plus possible. Or qu'est-ce qui fait le plus peur en ce moment ? Malheureusement, c'est Ebola. Mais comme vous pouvez le voir, sur nos objets, il n'y a aucune mention d'Ebola, c'est juste une blague d'Halloween " explique James Faulk. Blague qui a eu un effet immédiat. Alertée par des passants, la police a fait une descente chez James Faulk, pour s'assurer qu'il s'agissait bien de décorations. Preuve que le climat est tendu dans la ville, alors qu'un homme est mort du virus Ebola, début octobre non loin de là dans un hôpital de Dallas.
Vidéos à la une
LA HAVANE - 18 oct 2014 - C'est une main tendue dans un contexte de crise sanitaire. Fidel Castro, a proposé aux États-Unis de collaborer dans la lutte contre le virus Ebola, alors même que les deux pays entretiennent des relations exécrables, depuis près de 50 ans. Dans une lettre lue à la télévision d'État, le leader cubain appelle le gouvernement américain à mettre les querelles de côté : " Nous serons heureux de collaborer avec le personnel américain dans cette tâche, non pas pour la recherche de la paix entre nos deux États qui ont été adversaires pendant tant d'années, mais pour la paix dans le monde, un objectif qui peut et doit être tenté " déclare Fidel Castro. En dépit de ses difficultés économiques, Cuba a dépêché début octobre 165 médecins et personnels de santé en Sierra Leone. Départ salué en grande pompe par Raul Castro, l'actuel dirigeant du régime. Près de 300 autres Cubains sont attendus au Liberia et en Guinée. Même s'il est dans la tradition du régime d'exporter son savoir-faire médical dans les pays en voie de développement, l'effort a été salué par John Kerry, le secrétaire d'État américain. Les États-Unis pour leur part ont déployé plus de 3000 militaires en Afrique de l'Ouest à des fins logistiques.
Vidéos à la une
AEROPORT DE ROISSY - 18 octobre 2014 - Arrivée sans encombres pour les passagers du vol Conakry-Paris. Dès leur descente d'avion ce samedi, les 200 voyageurs ont été soumis à des tests de température dans l'enceinte sécurisée de l'aéroport de Roissy. Une mesure destinée à prévenir toute propagation du virus Ebola sur le territoire français, plutôt bien acceptée par les passagers. Le dépistage à l'arrivée est seulement effectué sur le vol en provenance de Conakry. Il s'agit de la seule liaison directe entre la France et la Guinée, l'un des pays touchés par le virus Ebola. Aucun contrôle n'est prévu pour l'instant sur les passagers venant de pays à risques ayant effectué des correspondances.
Vidéos à la une
Jean-François Rial, président directeur général de Voyages du Monde était sur le plateau de BFM Story. Alors que le renforcement des contrôles pour les vols en provenance des pays touchés est mis en place en France et partout en Europe, les voyagistes s'inquiètent de la baisse du nombre de leurs clients. Presque toutes les destinations africaines sont boudées par les touristes qui craignent d'être contaminés par le virus Ebola.
Vidéos à la une
Toujours aucun cas d'Ebola en France, mais une vigilance accrue. A partir de demain, la température des passagers en provenance de Guinée sera contrôlée à chaque arrivée. Marisol Touraine supervisait le dispositif.

Pages

Publicité