La violente canicule incendiant l’Australie et ses îles voisines est à l’origine d’un fort bouleversement de l’écosystème. De nombreux animaux succombent à la chaleur, notamment les chauves-souris, dont les cadavres jonchent le sol des forêts. Les détails en texte et en vidéo. 

© Wikimedia / Mnolf

Contrairement à l’Amérique du Nord, l’Australie est ravagée par des vagues de chaleur infernales, atteignant régulièrement les 50°C. Détruisant jardins et forêts et nuisant à l’économie du pays, cette chaleur d’une rare violence en arrive même à mettre en péril l’écosystème. En effet, tout comme l’année dernière, les animaux se sont vus très touchés par ces températures surréalistes, à tel point que de nombreux kangourous s’évanouissent sous les coups de la chaleur.

Mais l’effet le plus alertant reste néanmoins l’hécatombe se déroulant chez les chauves-souris. Ne supportant pas la chaleur, celles-ci succombent en effet, se laissant tomber par centaines au pied des arbres avant de s’éteindre à l’issue d’une lente agonie. Une situation insupportable selon la Royal Society for the Prevention of Cruelty to AnimalsRSPCA –, qui recense pas moins de 100 000 chyroptères décédés dans ces conditions. Le sort est le même pour les autres espèces tels que les émeus, les perroquets, ou les kangourous.

Publicité
Selon autorités australiennes affirment que, malgré la tournure dramatique qu’est en train de prendre cette canicule, celle-ci s’inscrit en toute cohérence avec les tendances climatiques planétaires.