Rayée de la carte après le passage d’un violent typhon en 1905, une île a refait surface au milieu de l’océan Pacifique. Cent ans après, les scientifiques ont pu observer comment ce petit morceau de terre s’était reconstruit.

© Nasa

Voici une preuve de plus que les éléments se livrent une bataille sans merci, mais que la nature est toujours pleine de surprises. En 1905, un typhon dévastateur avait rayé de la carte l’atoll de Nadikdik, situé au beau milieu de l’océan Pacifique. Cent ans plus tard, comme le prouvent les images aériennes de la Nasa, ce petit morceau de terre a refait surface. De quoi passionner les scientifiques qui ont observé cette incroyable renaissance.

L'île ressuscitéeL’atoll de Nadikdik est un atoll de corail, quasiment désert. Le 30 juin 1905, ce petit chapelet d’îles a été dévasté par un violent typhon. Sur la soixantaine d’habitants qui vivaient là, seuls deux garçons ont survécu, mais la majorité des terres a été engloutie par les eaux. Un siècle plus tard, deux scientifiques néo-zélandais ont observé la renaissance de l’île, où même la végétation a repris ses droits.

Des conditions environnementales idéalesLes résultats de l’étude réalisée par l’Université d’Auckland ont été publiés dans le journal Geomorphology et sont porteurs d’espoir pour les scientifiques. Le Dr Murray Ford et le Pr Paul Kench ont pu comprendre comment, grâce à l’étude de photos aériennes de l’atoll prises entre 1945 et 2010, l’île avait « repoussé ». Comme le phénix qui renait de ses cendres, celle-ci s’est reconstruite sur ses ruines : les dépôts de sable et de corail, ainsi qu’un environnement océanique particulièrement sain, ont favorisé cette renaissance. « La tempête a vraisemblablement généré une importante quantité de sédiments et de corail, ce qui a permis à l’île de se reconstruire » expliquent les scientifiques.

Publicité
Un message porteur d'espoir« Le message à retenir ici est que des événements de grande ampleur peuvent détruire un morceau de terre, mais créent dans le même temps les conditions favorables pour lui permettre de se reconstruire » ajoute le Dr Ford, qui note que le processus de reconstruction de l’île est toujours en cours, et que la végétation continue de se développer. Les scientifiques espèrent que ces observations les aideront à mieux comprendre comment se créent les îles, une question qui prend de plus en plus d’importance à l’heure où, réchauffement climatique oblige, de nombreuses régions (côtes, îles, atolls…) sont menacées par la montée des eaux.

A revoir sur le même thème : Une étrange île émerge au large de Tokyo

Publicité
Publicité