En Antarctique, un bloc de glace qui fait plus de la moitié de la Corse devrait se détacher dans les prochains mois. Faut-il s'en inquiéter ?

Un morceau de glace de 5 000 km2, plus grand que la moitié de la Corse, est sur le point de se détacher en Antarctique. L’information spectaculaire est venue des scientifiques de l’université de Swansea, au Pays de Galles.

"Un évènement géographique important"

Cet iceberg, baptisé Larsen C, est observé de près par la Nasa et les glaciologues depuis 2011. Comme l'indique Le Monde, la fracture du morceau de glace a augmenté de 18 km au cours de la seconde moitié de décembre 2016. Larsen C, épais de 350 mètres, est sur le point de provoquer un grand bazar dans l'environnement de l'Antarctique.

Pour les scientifiques, ce phénomène n'est pas lié au réchauffement climatique. Comme il flotte sur l'eau, l'iceberg n'augmentera pas le niveau des océans. Mais si la banquise se brise, les glaciers en arrière-plan pourraient s'effondrer et se précipiter vers l'océan. Or, cette glace non flottante aurait, elle, bien plus d'impact sur le niveau de l'eau.

"La calotte glaciaire restante sera moins stable que celle actuelle"

Publicité
"Même si la contribution de cette zone dans la montée des eaux n'est sur aucun radar, c'est un évènement géographique important qui va changer le paysage ici", indique  cependant le professeur Luckman, cité par Maxisciences.com. "Nous sommes convaincus, bien que d'autres ne le soient pas, que la calotte glaciaire restante sera moins stable que celle actuelle", a-t-il ajouté.

©

Vidéo sur le même thème : Il filme l'effondrement d'un iceberg

mots-clés : Iceberg, Antarctique, Glace, Hiver

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité