L’astéroïde 2004 BL86, gros de plus de 400 mètres de diamètre, devrait passer près de la Terre le 26 janvier prochain. Fort heureusement, il n’est pas prévu que ce caillou cosmique s’écrase sur notre planète.

Le 26 janvier prochain, l’astéroïde 2004 BL86 devrait passer à quelques 1,2 million de kilomètres de la Terre. Une distance équivalente à trois fois celle qui sépare la planète bleue de la Lune qui exclut tout risque de collision selon les astronomes du Goldstone Observatory, situé dans le désert du Mojave (Etats-Unis).

A lire aussi : Un astéroïde de la taille d'une montagne menace-t-il la Terre ?

L’astéroïde reste toutefois classé "potentiellement dangereux" en raison de sa taille gigantesque. Elle excède largement les 150 mètres de diamètre requis pour être classé dans cette catégorie puisqu’elle est estimée entre 400 et 1 000 mètres.

A quelques millions de kilomètres de la Terre

Outre sa taille, l’astéroïde représente un potentiel risque en raison du faible écart cosmique qui le séparera de notre planète. Il devrait en effet passer à une distance inférieure à 0.05 unité astronomique, basée sur la distance Terre-Soleil, soit à 7 480 000 kilomètres de la Terre.

Toutefois avec une magnitude apparente (mesure de sa luminosité) de 9, il ne pourra pas être visible à l’œil nu. Mais les astronomes estiment que 2004 BL86 frôlera la Terre au niveau de l’Equateur céleste (projection de l’Equateur terrestre dans l’espace).

A lire aussi : Espace : découverte d'un astéroïde riche en eau

Comme son nom l’indique, cet astéroïde a été découvert le 30 janvier 2004 dans le cadre du programme Linear. Débuté en 1998, en collaboration avec l’US Air Force, la Nasa et le Massachusetts Institute of Technology (MIT), ce programme est à l’origine de la majorité des découvertes de météores jusqu’en 2005, date à laquelle il a été remplacé par le Catalina Sky Surveys (CSS).

Plus inoffensif que Tcheliabinsk

Même s’il fait vingt fois la taille du météore Tcheliabinsk, du nom de la ville russe où sont tombés des fragments, 2004 BL86 reste beaucoup plus inoffensif que ce dernier.

Publicité
Le 15 février 2013, cet astéroïde de 19 mètres de diamètre et lourd de 13 000 tonnes s’était en partie désintégré au-dessus de la Russie. L’impact des fragments tombés sur la ville de Tcheliabinsk équivalait à environ 500 kilotonnes de TNT. Plusieurs personnes avaient d’ailleurs été blessées, notamment à cause des vitres qui avaient volé en éclats.

A lire aussi : Météorite de Tcheliabinsk : des scientifiques percent tous ses secrets et retracent sa trajectoire

Jusqu’à 2004 BL86, Tcheliabinsk était le plus gros météore jamais découvert depuis 1908.

A voir sur le même thème : Neoshield : le programme capable de dévier un astéroïde fonçant sur la Terre

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité