Une singulière rencontre entre une chimère de Haeckel et un sous-marin téléguidé a été immortalisée par les caméras de l’appareil dans les profondeurs de l’Atlantique-Nord.

Ils sont discrets et difficilement abordables. Les poissons des abysses sont passés maître dans l’art de se camoufler et de disparaître dans l’obscurité des profondeurs. Une équipe de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), l’agence américaine en charge de l’exploration et de l’étude des océans et de l'atmosphère, est pourtant parvenue à filmer l’un d’entre eux, rapporte Maxisciences.

À lire aussi - L'ophiure, une étrange créature des fonds marins

Une espèce encore peu connue 

Les images ont été prises à l’aide d’un véhicule sous-marin téléguidé (ROV). Une fois immergé, le dispositif était piloté depuis l’"Okeanos Explorer", le navire de l’expédition. Le poisson en question est une chimère de Haeckel (harriotta haeckeli), de la classe des cartilagineux comme le requin ou la raie. D’une blancheur presque fantomatique, l’animal évoluait à quelques 2600 mètres de profondeur au sein d'un canyon sous-marin situé au Nord de l'océan Atlantique. Un exploit pour les scientifiques qui vont enfin pouvoir étudier d'un peu plus près cette créature pour le moins mystérieuse.

À lire aussi - Une mystèrieuse créature débarque sur une plage d'Autralie

Publicité
Tout ce que l’on sait à présent de cet animal, c'est la présence de spécimens aussi bien au large du Groenland que de la Nouvelle-Zélande. Les chercheurs ne connaissent rien de son alimentation ou encore de son mode de reproduction. À ce titre, rappelle Maxisciences, l’Union internationale pour la conservation de la nature (l’UICN) estime qu’elle ne peut définir le statut de la chimère de Haeckel. Il se pourrait cependant que la pêche au chalut de fond ait un impact sur la sauvegarde de l’espèce.

Vidéo sur le même thème - Rencontre avec une chimère de Haeckel