Il est tentant de se défaire de son arbre de Noël en l’abandonnant parmi ses congénères, mais cette action n’est pas du goût de la Loi. En effet, celle-ci peut être sanctionnée d’une amende. Les détails. 

© Wikimedia/Lotus Head

Encombrement, épines jonchant le sol, ton blafard peu réjouissant : un sapin de Noël agonisant, après les fêtes, n’a plus grand-chose de festif et s’en débarrasser peut être plus ou moins délicat en fonction de sa taille. Ainsi, il serait tentant de l’abandonner en pleine forêt, là où, finalement, ce dernier a poussé. Erreur !

Le Code rural interdit en effet de se déposséder de tout végétal – gazon coupé, feuilles, arbres… – en milieu naturel, et prévoit une amende de 150 euros pour tout contrevenant. L’Office national des forêts explique que les déchets végétaux le sont au même titre que n’importe quel autre déchet, et peuvent  représenter une certaine nocivité pour l’écosystème. Le sapin est d’autant plus dangereux car, en état de putréfaction, ses épines se décomposant lentement et peuvent étouffer le sol et l’acidifier localement. Arbres résineux, ceux-ci, entassés en trop grand nombre, seraient susceptibles de provoquer l’enrésinement des bois.  

Des solutions diverses

Publicité
Plutôt que risquer de nuire à la nature et, pas là-même, d’écoper d’une amende susceptible de ternir cette humeur festive de fin d’année, il semblerait préférable d’envisager les nombreuses autres solutions s’offrant à vous. Bien que la déchetterie semble l’option la plus pratique, diverses collectes, organisées par les points de vente ou les communes, s’occupent de récupérer vos arbres. Ceux-ci seront ensuite valorisés, c’est-à-dire réduits en copeaux ou en compost. Voilà un sujet épineux de réglé ! 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :