Depuis mardi, les températures sont assez basses dans l'Hexagone et ne devraient pas augmenter avant ce week-end. Et selon Météo France, les giboulées sont de retour dans certaines régions du pays.

Le début de semaine a été assez frais et les températures ne devraient pas augmenter avant le week-end, d'après Météo France. Par ailleurs, les giboulées ont fait leur grand retour sur certaines régions de la France. Des averses sont donc à prévoir dans les jours à venir. La perturbation pluvieuse devrait normalement se déplacer vers l'est ce jeudi. De la grêle est attendue en Île-de-France, dans le nord et en région Centre-Val de Loire. De la pluie est aussi attendue dans la sud de la France, sur les côtes méditerranéennes. Les températures remonteront au début du week-end mais baisseront à nouveau lundi 1er mai.

Les giboulées sont des brèves averses 

S'agissant des giboulées à proprement parler, elles ont lieu très souvent au mois de mars. Elles se caractérisent par des averses brèves au moment du changement de saison. Les pluies sont parfois accompagnées de vent "au cours desquels grêlons, flocons de neige, granules de glace ou encore neige fondante se mêlent à la pluie", d'après la définition de Météo France. Quand elles arrivent, la température chute brusquement. Et entre les giboulées, quelques éclaircies peuvent avoir lieu. 

À lire aussi - Pénurie d'eau : une partie de la France menacée par la sécheresse

Publicité
La plupart du temps, elles se produisent à la sortie de l'hiver et lors des premières semaines du printemps. À cette période, il fait froid en altitude tandis que les "basses couches de l'atmosphère se réchauffent progressivement". Plus l'écart entre les couches est important, plus les "nuages instables" sont nombreux, qui provoquent des giboulées. A noter que ces dernières peuvent se poursuivre jusqu'au mois de mai. 

En vidéo sur le même thème : La météo du 26 avril 2017