La montée des eaux causée par le réchauffement climatique pourrait amener plus d’une centaine de sites du patrimoine mondial à disparaître. Ces crues pourraient également affecter une grande partie de la population. 

Venise, la statue de la Liberté, Gorée, Rhodes ou Goa sous les eaux ? Telles pertes seraient si conséquentes pour notre patrimoine qu’elles en sont presque impensables. Pourtant, le réchauffement climatique sans cesse croissant, de concert avec le niveau des océans, transforme peu à peu cette hypothèse glaçante en éventualité bien réelle. A tel point que l’Unesco, dans un rapport, ne se demande plus si elle arrivera, mais quand elle arrivera.

Une augmentation de 3°C seulement au cours des deux prochains millénaires pourrait provoquer, à terme une crue si conséquentes que ­136 sites – sur les 720 recensés – du patrimoine mondial de l’humanité disparaîtraient. Une perte minime face aux retombées démographiques. En effet, dans cette hypothèse, 7% de la population se retrouverait sans terres. Douze pays perdraient par ailleurs jusqu’à la moitié de leur territoire. Anders Levermann, de l’Institut de Postdam pour la recherche des impacts climatiques, indique par ailleurs que le moindre degré supplémentaire pourrait voir le niveau des hauts monter de deux mètres.

Quels sites seraient concernés ?

En Europe, la Tour de Londre, Pompéi, la tour de Pise, Venise, Naples, Brême, Hambourg sont tout autant de sites concernés par ce danger. La France ne serait évidemment pas épargnée, et verrait notamment le Mont Saint-Michel, le Havre, le port de la Lune de Bordeaux, les arènes d’Arles et la cité médiévale de Saint-Emilion détruits par les eaux. 

Prévenir à défaut de guérir

Le réchauffement climatique et les crues conséquentes semblant inéluctables, l’heure est désormais à la recherche de solution palliatives. Barrages et digues, telles que celles déjà en place à Venise, sont envisagées pour protéger les sites menacés. Bien que périssables, celles-ci pourraient permettre un gain de temps certain en vue de la découverte d’une parade plus pérenne.

Publicité
Mais l’alerte réside avant tout dans la nécessité de loger, dans un territoire toujours plus réduit, une population mondiale toujours plus nombreuse. Ainsi, architectes et ingénieurs de tous horizons planchent sur l’élaboration de véritables villes flottantes. L’Urban Water Plan de la Nouvelle-Orléans, quant à lui, consistera en la restructuration de la ville de manière à s’adapter au mieux aux crues des eaux.  

 

En vidéo ci-dessous : les frites belges au patrimoins de l'Unesco ? 

Publiez votre commentaire

10 commentaires

Quand la glace fond , le

Portrait de GIGI 85

Quand la glace fond , le niveau de l'eau ne monte pas : normal car le volume de l'eau sous forme de glace est supérieur à celui de l'eau liquide ( faites l'expérience avec un glaçon dans un verre d'eau) .

On a atteint le record de chaleur de 1880 ...... alors il faisait chaud en 1880 sans voiture ni avions ni industrie !

Votez pour ce commentaire: 

Je l'savais qu'un (un seul ?)

Portrait de REVOLUTION80

Ce qu'il y a de scandaleux dans le scandale, c'est qu'on s'y habitue...

Je l'savais qu'un (un seul ?) "sceptique" allait se manifester ! Etes vous scientifique ou climatologue ? Non ? Moi non plus...et les journalistes non plus ! A chacun son métier, donc j'aurais plutôt tendance à croire des experts du MONDE ENTIER, qui s'accordent à + de 95% ! Les "écolos", que vous (et d'autres) semblez mépriser, ne font que tirer le signal d'alarme et tenter de limiter les dégâts...

Que pensez vous de toutes ces récentes catastrophes climatiques ? Elles ont toujours existé, OK, mais ces phénomènes s'accélèrent dangereusement...

Quel "lobby" derrière tout ça ? Qui aurait intérêt à affoler les gouvernements et les populations ? Surement pas les grosses industries... à part l'industrie nautique ? Pour vendre des masques et des tubas ? ... Continuez à vous rassurer, ça ne va pas arriver demain, mais apprenez à nager à vos enfants !

Votez pour ce commentaire: 

Eh bien vous n'avez pas de

Portrait de Mehier

Eh bien vous n'avez pas de chance car je suis professeur de géologie, docteur es sciences et agrégé. Ma spécialité, ce sont les climats et les phénomènes géologiques récents (quaternaires). Les journalistes et autres climatologues de basard, laissez-les tomber. Ils ont toujours une idée (politique) derrière la tête. Je ne fais pas de politique. J'analyse des faits objectifs. Pour comprendre l'évolution des climats, il faut impérativement connaître l'évolution des glaciations. Ce n'est pas en quelques années (10 ou 100) que l'on peut faire des affirmations péremptoires. De plus, si vous aviez l'idée de vérifier les affirmations de ces soit-disant spécialistes, qui ne sont pas plus spécialistes que moi je suis archevèque , eh bien vous constateriez que leurs affirmations sont bidons. Pise est à plus de 500 m d'altitude, au centre de l'Italie, Arles est à 11 m d'altitude. Rassurez-vous, le temps qu'ils soient sous les eaux, vous serez mort.

Il y a quelques années, un de mes étudiants, voyant que l'on trouvait des bigornaux sur d'anciennes plages de Calabre à 1240m d'altitude, a calculé combien il fallait faire fondre de glace pour que la mer arrive à cette altitude : il a trouvé 23 km sur l'ensemble du globe !!! Marrant, non. Et en plus son calcul était juste. Vérifiez : c'est à GIOIA TAURO dans l'extrème sud de la botte. Il n'y a jamais eu 23km de glace au quaternaire dans cette région !!!

De même, au sud de Briançon, il existe des genévriers columnaires, véritables reliques du quaternaire (15.000 ans). Aujourd'hui, ces genévriers ne se rencontrent que dans le sud du Maroc. Il y a donc 15.000 ans, il a fait beaucoup plus chaud qu'à l'heure actuelle !!! Les glaces ont fondu, sont revenues .... C'est une évolution normale.

Je vous rappelle enfin que Claude Allègre est un géochimiste de renommée mondiale. Et que même s'il a mauvais caractère, cela n'en reste pas moins un grand scientifique, qui a des connaissances gigantesques.

L'évolution des climats au quaternaire doit être laissée à des gens sérieux, pas des charlatans, ni des climatologues, encore moins des mathématiciens et des physiciens. Ils ignorent tout de l'évolution du globe depuis 2 millions d'années. Ils n'ont qu'une bien courte vue : leur mémoire !!!

Votez pour ce commentaire: 

Merci de prendre la défense

Portrait de Gérard Fillion

Merci de prendre la défense des gens qui savent vraiment quelquechose contre ceux qui ne savent rien et n'ont pas les connaissances de base pour pouvoir y voir clair  mais font paradoxalement confiance à des charlatans patentés. Je suis moi même ex-chercheur du CNRS ( en retraite mais encore bénévole). Je travaille à Grenoble en physique du solide et spécialement en magnétisme. Je collabore depuis longtemps avec un géophysicien du CEREGE d'Aix Marseille dont le président de jury était Vincent Courtillot dont les idées sont proches de celles de Claude Allègre. Nous essayons tous les deux d'établir un pont entre les disciplines des physiciens et des géophysicens et nous avons déjà quelques succès à notre actif. D'après les discussions que nous avon eues , je ne peux être que climatosceptique. Ce n'est pas de refuser l'évidence d'un réchauffement, mais de contester les causes qui sont avancées. D'autre part, tous les géographes que je connais par une association qui en rassemble de très éminents me disent que nous sommes entrés depuis plusieurs années dans une période de glaciation. Ils m'affirment que le réchauffement actuel n'est que provisoire et que tôt ou tard le cycle naturel reprendra ses droits. De plus les arguments sur l'élévation du niveau des océans ne concerne que la fonte des glaciers d'eau douce comme le groënland , la patagonie ou l'antartique. ( je ne vois pas comment une élévation du niveau de la mer de 2 m, ce qui est déjà énorme, peut "détruire le Mont Saint Michel" !). Je suis persuadé mais n'ai pas encore les arguments convaincants que le réchauffement vient plutôt d'une perturbation du cycle de l'eau qui représente 80 à 90 % de l'effet de serre et qui est plus difficile à modéliser car elle dépend des formations nuageuses: une erreur de 10 % dans les calculs de simulation de nos climatologues auto proclamés ferait autant que tout les autres gaz à effet de serre. J'ai fait de la simulation numérique de haut niveau pendant 30 ans et je sais qu'on peut démontrer ce que l'on veut en triturant les hypothèses et les valeurs des paramètres de départ ! ces simulations numériques ne donnent qu'une idée de l'influence des paramètres introduits dans des modèles ultra simplistes, ce qui ne veut pas dire que si ça marche comme on veut , ce soit une quelconque preuve ! en fait les scientifiques du Giec (beaucoup moins nombreux qu'on ne le dit , et à 99% formés dans les universités anglosaxones, je conseille d'aller vérifier sur le site même du Giec) sont devant une absence de preuve vérifiable du scénario envisagé pour estimer la responsabilité des activités humaines sur le réchauffement climatique. Alors, comme ils ont été payés pour ça, ils se retranchent derrière un pari du genre de celui de Pascal : si c'était vrai, il serait urgent d'agir pour ne pas se faire avoir !

Avis aux écologistes sincères : Le seul moyen de se débarrasser des nuisances du pétrole est de rendre ce liquide inutile !! En tant que combustible, il faut le remplacer par l'hydrogène, et pour l'énergie, il faut développer un nucléaire propre pour remplacer le nucléaire pourri qui nous a été imposé par les militaires dans les années 40 pour pouvoir faire leurs bombes à peu de frais. Nous avons tous les savoirs scientifiques pour construire des centrales nucléaires propres qui n'explosent jamais et qui recyclent leurs propres déchets. Malheureusement ce n'est pas demain la veille car tous nos ennuis viennent d'une finance internationale qui ne considère que les profits à cours terme, qui sabote toute initiative ou volonté politique d'investir dans des grands projets à long terme de ce genre et qui fomente des guerres pour mieux asservir les populations. C'est elle le véritable ennemi de l'humanité et de la planète, pas le climat ni le pétrole !

Votez pour ce commentaire: 

Comme d'habitude, les écolos

Portrait de Mehier

Comme d'habitude, les écolos brandissent la menace de la montée des eaux. La vérité est bien différente. En deux siècles, l'eau de l'Atlantique est montée de 50 cm environ, vers l'île de Noirmoutiers. Les fleurs (continentales) sont diagénisées et donc tranformées en calcaire. Ces fleurs ont été datées au carbone 14 et datent du début du 19ème. Donc pour recouvrir les arènes d'Arles situées à 11m d'altitude, il faut attendre 4000 ans environ et on est à la base des arènes !!!. Il y a encore de l'eau à couler sous le pont. Quant à Pise située à plus de 300 m d'altitude ... Les journalistes ne prennent même pas la peine de vérifier les énormités qu'ils vous assènent. Et le français moyen prend ça pour argent comptant. Il faut un peu de jugeotte (vraiment peu) pour démonter les affirmations farfelues de ces écolos et autres scientifiques de bazar.

Venise est tyrès différente : Il ne s'agit pas d'une montée des eaux, mais de la subsidence du bassin du Pô. Ce phénomène géologique bien connu est inéluctable et dure depuis des millions d'années. Il va se poursuivre lentement.

Votez pour ce commentaire: 

Le jour où les C... seront

Portrait de mycki

Le jour où les C... seront sur orbite, vous n'avez pas fini de tourner !

Plus sérieusement au lieu d'écouter ce "charlot" de Claude Allègre, lisez plutôt les nombreux livres sérieux écrits sur le sujet, (par exemple "Matthieu Ricard : Plaidoyer pour l'altruisme") et vous y verrez les courbes impressionnantes de l'accélération des dégradations du climat depuis très peu de temps, par le fait de l'être humain.

Votez pour ce commentaire: 

Comme d'habitude, les écolos

Portrait de Mehier

Comme d'habitude, les écolos brandissent la menace de la montée des eaux. La vérité est bien différente. En deux siècles, l'eau de l'Atlantique est montée de 50 cm environ, vers l'île de Noirmoutiers. Les fleurs (continentales) sont diagénisées et donc tranformées en calcaire. Ces fleurs ont été datées au carbone 14 et datent du début du 19ème. Donc pour recouvrir les arènes d'Arles situées à 11m d'altitude, il faut attendre 4000 ans environ et on est à la base des arènes !!!. Il y a encore de l'eau à couler sous le pont. Quant à Pise située à plus de 300 m d'altitude ... Les journalistes ne prennent même pas la peine de vérifier les énormités qu'ils vous assènent. Et le français moyen prend ça pour argent comptant. Il faut un peu de jugeotte (vraiment peu) pour démonter les affirmations farfelues de ces écolos et autres scientifiques de bazar.

Venise est tyrès différente : Il ne s'agit pas d'une montée des eaux, mais de la subsidence du bassin du Pô. Ce phénomène géologique bien connu est inéluctable et dure depuis des millions d'années. Il va se poursuivre lentement.

Votez pour ce commentaire: 

Serait-il possible de d

Portrait de Rencam3

Serait-il possible de d"envoyer monsieur Benoît Dubos à l'école afin qu'il y apprenne l'orthographe ? C'est exaspérant de constater qu'il ignore la différence entre "des hauts" et "des eaux", que Londres s'écrit avec un s terminal, que l'élévation du niveau des mers n'est pas une crue ... etc.

Renvoyez cet inculte à ses études, il est la honte de votre journal 8

Votez pour ce commentaire: 

WATERWORLD...un film de

Portrait de REVOLUTION80

Ce qu'il y a de scandaleux dans le scandale, c'est qu'on s'y habitue...

WATERWORLD...un film de science fiction prémonitoire ?

Les "climato sceptiques" vont encore se déchainer ?... oui, je sais, je l'ai déjà dit à propos de "l'hiver le plus chaud" : Pourquoi les scientifiques s'amuseraient à faire peur à tout le monde ? Ils s'ennuient ? Et de citer Lao Tseu : Quand la crainte ne veille pas, il arrive ce qui était à craindre"

P.S. : C'est vrai, j'oubliais, un instant, qu'on ne sera probablement plus là pour le voir... alors c'est pas grave, on s'en fout ?

Votez pour ce commentaire: 

Nous sommes déjà là pour le

Portrait de mycki

Nous sommes déjà là pour le voir... à moins d'être complêtement coupés du monde réel. Des livres (tels que celui de Matthieu Ricard : "Plaidoyer pour l'altruisme") et certains faits récents parlent d'eux-mêmes.

Que ceux qui ont des yeux et des oreilles regardent et entendent ! 

Votez pour ce commentaire: 

Publicité