Après avoir ravagé les îles dans les Caraïbes, l'ouragan dévastateur s'approche de la Floride, où 1,5 million de personnes ont été évacuées.

Environ un million et demi de personnes habitant la Floride ont reçu jeudi l'ordre d'évacuation alors que l'ouragan Matthew approche des côtes états-uniennes. Avant d'atteindre les côtes jeudi soir, l'ouragan de catégorie 4 (sur une échelle de 5) a fait plus d'une centaine de morts dans les Caraïbes, provoquant la désolation partout où il est passé.

Mais un tel scénario est-il possible en France métropolitaine ? Tout d'abord, il s'agit de faire le point sur les différentes appellations qui parfois prêtent à confusion. Le mot Cyclone est utilisé dans le Pacifique Sud-Ouest et Est. Il est connu sous le nom d'Ouragan/ Hurricane dans l'Atlantique Nord, le Pacifique Nord-Est et Sud-Ouest. Le Typhon sévit lui dans le sud-est asiatique. En fait, la différence entre tous ces termes n'est pas scientifique mais simplement géographique.

A lire aussi Séisme en Italie : un tel drame est-il possible en France ?

Des eaux pas assez chaudes en France

Publicité
Selon le site Alertes météo, pour qu'un cyclone se forme il faut la réunion de plusieurs facteurs : beaucoup d'humidité (c'est pourquoi les cyclones se forment toujours au-dessus d'un océan), et de la chaleur (il faut que l'eau soit au moins à 27 °C). Or, s'agissant de la France, seules les eaux de la Méditerranée peuvent parfois atteindre cette température, mais durant de courtes périodes et sur des étendues trop réduites pour qu'une dépression ait le temps d'évoluer en cyclone.

C'est la raison principale pour laquelle il n'y a pas de cyclone en France métropolitaine. Toutefois, le réchauffement de la planète pourrait remettre en cause cet état de fait.

Il arrive que des cyclones atteignent la Manche ou la façade atlantique de l'Hexagone : il s'agit dans ce cas d'un ancien cyclone qui a traversé l'Atlantique et qui redevient une dépression.

Vidéo sur le même thème : Documentaire : "Ouragan", la planète en colère

Publicité