Après un hiver plutôt long et froid, une "fausse alerte", il y a deux semaines puis un brusque retour du froid et de la neige la semaine dernière, l'impatience est à son comble. Va-t-on pouvoir enfin quitter gants et bonnets ? Planet.fr fait le point avec Météo France. 

D'après Jean-Pierre Ceron, prévisionniste à Météo-France, il est un peu trop tôt pour se prononcer sur les trois mois qui nous attendent.

Un scénario frais et humide dans les prochaines semaines

Mais si les prévisions saisonnières sont encore compliquées, les prévisions mensuelles restent possibles. Meteo France prévoit pour les quatre semaines à venir assez peu de chaleur (mais rien à voir avec le blizzard de la semaine passée). En outre l'humidité sera au rendez-vous.Le début du printemps devrait donc ressembler à la fin de l'hiver, avec l'espoir (ou la crainte) que les aléas célestes viennent déjouer les pronostics.

Pourquoi les prévisions saisonnières sont-elles aussi difficiles à établir ?

Il faut savoir que la façade occidentale de l'Europe est une des régions les moins sensibles du monde aux mouvements océaniques. Par conséquent, c'est par nos contrées que la prévisibilité est la plus basse.

Publicité
De plus, cette époque de l'année est également la plus incertaine. La barrière de prévisibilité du printemps rend le travail des météorologues plus difficile. Les prévisions à long terme sont très aventureuses dans l'océan Pacifique le courant El Niño n'a pas laissé sa place à un autre courant: La Niña.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :