Une étude parue ce mercredi a révélé que l'ancêtre de gros dinosaures quadrupèdes n'était en fait qu'un reptile bipède... faisant la taille d'un dindon.

Laquintasaura venezuelae. Ce reptile bipède, pas plus gros qu'un dindon, vivait en Amérique du Sud il y a 200 millions d'années au tout début de l'ère Jurassique, d'où son nom. Une étude publiée ce mercredi dans la revue britannique Proceedings of the Royal Society a révélé, après les analyses des fossiles retrouvés au Venezuela, que ce dinosaure était aussi bien l'ancêtre du tricératops que du stégosaure ou encore, de l'iguanodon.

Les chercheurs ont découvert, grâce aux fossiles, que le laquintasaura venezuelae mesurait environ un mètre de la tête à sa queue pour à peine 25 centimètres de large. L'ancêtre bipède du tricératops possédait, lui aussi, un bec lui permettant de se nourrir de fougères et autres végétaux. Cependant, la présence de petites dents aux extrémités incurvées laissent penser aux scientifiques que l'ancestral dinosaure complétait son régime alimentaire par des insectes et de petites proies. Le laquintasaura serait également l'un des plus anciens représentants d'une grande famille de dinosaures, les ornithischiens, ont expliqué les spécialistes.

Il vivait déjà en troupeau dans une zone improbableAussi incroyable que cela puisse paraître, plusieurs dizaines de millions d'années auront donc été nécessaires à l'évolution du laquintasaura venezuelae en imposant quadrupède. Mais deux détails encore plus "incroyables" ont stupéfait les scientifiques : leur mode vie ainsi que le lieu où ont été retrouvés les restes de ces animaux ancestraux.

Publicité
"C'est fascinant et très inattendu de voir que des dinosaures vivaient déjà en troupeaux à une période aussi reculée", a en effet expliqué Paul Barret, paléontologue au Muséum d'Histoire naturelle de Londres et auteur de l'étude, à l'AFP. De plus, les fossiles de ces derniers ont été exhumés dans la formation géologique de La Quinta, dans les Andes vénézuéliennes. Pour les scientifiques, cette zone était pourtant considérée comme trop hostile pour avoir pu abriter des dinosaures.

Vidéo sur le même thème : Moitié dinosaure, moitié animal marin, un mystérieux squelette déconcerte les scientifiques

mots-clés : Dinosaure, Squelette
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité