Le satellite naturel de la Terre n'a pas une forme parfaitement sphérique. Des chercheurs américains ont expliqué ce mercredi à quoi cela était dû.

Le rideau tombe et la vérité surgit : la forme parfaitement sphérique de la Lune ne serait qu'une illusion. Telle a été la conclusion proposée par les chercheurs américains de l'Université de Californie (Etats-Unis) menés par l'astrophysicien Ian Garrick-Bethell, parue dans la revue Nature ce mercredi.

Le satellite de la Terre serait en effet légèrement applati et déformé. Selon les scientifiques, il possèderait un renflement visible depuis la planète Bleue ainsi qu'un bourrelet sur sa face caché. Une collision massive subie par le rocher terrestre il y a environ 4,5 milliards d'années serait à l'origine de la naissance de la Lune. Ce dernier, par les effets de la marée et de ses forces gravitationnelles, aurait alors donné une forme de "citron étiré" à son satellite naturel.

A lire aussi : Retour en images : cette super Lune qui a scintillé à travers le monde

La Lune, ce "grand laboratoire"Plus précisemment, la Lune a cette forme si particulière à cause des premières forces de marée exercées par la Terre. En effet, si ces forces ont réussi à synchroniser la révolution de la Lune autour de la Terre, elles ont aussi inégalement échauffé la croûte lunaire lorsque celle-ci était encore proche du rocher terrestre. Les scientifiques ont par ailleurs rappelé que la planète et son satellite naturel s'éloignaient de 3,8 centimètres par an.

Publicité
"La Lune a toujours été, et reste, un grand laboratoire", a confié Ian Garrick-Bethell a l'AFP. Ce dernier estime en effet que comprendre la forme de la Lune aiderait à appréhender  "un grand nombre de phénomènes géologiques"  et permettrait aussi de mieux comprendre d'autres phénomènes de la voute céleste.

Vidéo sur le même thème : Découvrez l'évolution de la Lune