Les fossiles vieux de 170 millions d’années découverts en Ecosse appartiennent à une nouvelle espèce de monstres marins préhistoriques.

Le pays du Loch Ness vient d’ajouter un nouveau monstre marin à son tableau. Une équipe de scientifiques a annoncé que les fossiles, sagement rangés sur les étagères du Hunterian Musuem de Glasgow depuis 50 ans, appartenaient à un nouvel ichthyosaure, reptile marin disparu il y a 90 millions d’années.

A lire aussi : Un mystérieux fossile découvert en 2008 dévoile enfin ses secrets

Mais contrairement à ce "poisson lézard", les restes découverts en 1959 sur l’île de Skye (Ecosse) attestent de l’existence d’une autre espèce : le Dearcmhara shawcrossi, en référence au mot "lézard marin" en gaélique et au nom de son découvreur, Brian Showcross.

Entre le dauphin et le crocodile

Outre l’augmentation des découvertes de fossiles ces dernières années, cette nouvelle identification vient éclairer les chercheurs sur la faune préhistorique.

A lire aussi : Le plus vieux fossile de moustique "gorgé de sang" a 46 millions d'années

L’aileron découvert affiche des caractéristiques uniques, de l’ossature au creux présent sur la face de cet aileron, bien différentes de celles des monstres marins connus. "C’est probablement lié à une musculature différente. Peut-être un élément qui lui permettait de nager plus vite, même si on doit rester prudent sur les interprétations", indique Stephen Brusatte, premier signataire des travaux publiés le 13 janvier dans le Scottish Journal of Geology.

Selon les chercheurs, le monstre en question aurait été mi-dauphin, mi-crocodile par son allure et aurait chassé des poissons et d’autres reptiles des mers d’Ecosse, chaudes à l'époque du Jurassique, pour se nourrir.

Un marqueur historique de grande ampleur

Toujours selon Stephen Brusatte, cette découverte est un marqueur important de transition historique entre le début du Jurassique et la fin. "Au début du Jurassique, les reptiles étaient petits et primitifs. A la fin, ils sont tout à la fois plus grand et plus évolués. Mais quand a commencé la transition, quand s’est-elle achevée, on l’ignore encore", explique le paléontologue.

La "petite taille", 4,20 mètres de long, et le caractère évolué du Dearcmhara shawcrossi permettent de conclure que cette transition était déjà en cours il y a 170 millions d’années.

Publicité
Outre l’ampleur purement historique, la découverte fait la fierté nationale de l’Ecosse. Aucune preuve de l’existence de ces reptiles n’avait jamais été rapportée, alors que l’Angleterre disposait de spécimens depuis plus d’un siècle. Les paléontologues se sont aujourd’hui lancés dans un recensement de tous les fossiles de l’Ecosse, faisant un appel aux collectionneurs privés pour qu’ils viennent enrichir "le patrimoine national".

Après la défaite des indépendantistes au référendum, cette découverte a tout l’air d’une revanche.

A voir sur le même thème : Le premier dinosaure au long cou découvert en Amérique du sud

Publicité
Publicité