Une baleine d'une quinzaine de tonnes et de 17 mètres de long a été retrouvée vendredi sur la plage de la Réserve nationale de Camargue. Les autorités ont isolé l'animal pour éviter toute contamination.

Un rorqual commun a été retrouvé mort vendredi, sur la plage de la Réserve nationale de Camargue, à l’est de Saintes-Maries-de-la-Mer dans les Bouches-du-Rhône. L’animal, mort depuis longtemps, est en état de décomposition avancée, rapporte Midi-Libre.

À lire aussi - Un cachalot en décomposition échoué dans le Sud du Finistère

Si les badauds ont profité du weekend pour voir une dernière fois la bête, celle-ci a été isolée pour éviter les problèmes sanitaires. En effet, sous l’effet de la chaleur et de la décomposition, "des gaz se forment à l’intérieur du corps et s’accumulent jusqu’à exploser" a expliqué Anaïs Cheiron, chargée de mission à la Réserve, interrogée par le journal. "Quand un animal s’échoue, il y a toute une procédure à mettre en place, avec notamment des précautions au niveau sanitaire", a-t-elle souligné.

La cause du décès inconnue

Pour éviter toutes propagations de bactéries indésirables, un périmètre de sécurité a été mis en place autour du cadavre pour éviter le contact direct avec des promeneurs. La pêche à pied a également été déconseillée aux abords du rorqual.

À lire aussi - Australie : un spécimen rare de baleine retrouvé mort sur une plage

Publicité
Les causes de la mort de l’animal sont pour le moment inconnues. Selon Jean-Baptiste Sénégas, intervenant pour le Groupe d'étude des cétacés de Méditerranée contacté par Midi-Libre,"les cétacés qui meurent sont généralement victimes de collision avec des navires". Cependant, l’animal étant sur le dos, il est impossible de voir s’il y a ou non des traces de coups. Des échantillons vont donc être prélevés et analysés pour n'écarter aucune hypothèse.