Si le soleil est enfin de retour, et avec lui la douceur, l’air devient en revanche irrespirable en Ile-de-France ainsi que dans le nord de la France, où  une alerte à la pollution aux particules a été émise pour ce vendredi.

Alerte pollution : la qualité de l’air est de 9 sur 10 aujourd’hui à Paris et en région parisienne. Airparif a en effet émis une alerte maximale pour ce vendredi concernant la pollution aux particules fines. Après deux jours de pollution restée à un simple « niveau d’information », le seuil d’alerte maximale a été déclenché aujourd’hui en raison d’une très forte concentration de particules fines dans l’air.

Risques accrus d'allergies et gêne respiratoireAutre facteur à surveiller : le dioxyde d’azote, lui aussi émis par les véhicules, qui se révèle très irritant pour le système respiratoire. Les risques de gênes pour les personnes asthmatiques, mais aussi d’allergies, sont donc décuplés. Une situation qui touche également une bonne partie du nord de la France, notamment la Normandie et le Nord-Pas-de-Calais. Pour éviter de faire encore grimper le taux de pollution, la vitesse a donc été réduite sur certains axes. Les autorités conseillent également de privilégier les transports en commun et de limiter les activités sportives en plein air. A Paris, le stationnement riverain est gratuit pour la journée.

Publicité
La météo en causeLa situation pourrait perdurer tout le week-end. La faute à la météo qui, si elle se révèle printanière, n’a pas que des conséquences favorables. « Depuis quelques jours, on a des conditions défavorables » indique Charlotte Songeur chez Airparif. En cause, « l’inversion des températures et l’absence de vent » qui entraine la concentration des agents polluants. « Cela fait comme un couvercle sur l'Ile-de-France » ajoute-t-elle.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité