Société
Benoit Hamon souhaite venir en aide aux filles de l'enseignante poignardée vendredi 4 juillet dernier à Albi. Il a déclaré ce mercredi que l'Etat pourrait leur assurer "la prise en charge financière et éducative".
Publicité