International
Face à l’inaction de la communauté internationale et de l’Etat nigérian pour retrouver les 223 adolescentes enlevées le 15 avril dernier par Boko Haram, des personnalités et des internautes des quatre coins du monde se mobilisent sous le mot d’ordre #Bringbackourgirls (rendez-nous nos filles).
International
Le leader de la secte nigeriane Boko Haram a menacé ce lundi dans une vidéo de traiter des lycéennes kidnappées début avril en esclave et de les marier de force.
Publicité