Vidéos à la une
Invité de BFMTV ce mardi soir, le président du groupe écologiste au Sénat, Jean-Vincent Placé, a réagi à l'utilisation du 49.3 par Manuel Valls dans l'après-midi à l'Assemblée nationale pour forcer le passage de la loi Macron en deuxième lecture: "Le 49.3, c'est évidemment une arme un peu nucléaire de la procédure parlementaire. Je suis un bon écologiste, je ne suis pas un fanatique des armes nucléaires. Je suis opposé depuis toujours au 49.3. Il me semble que quand en plus on a une majorité, il faut aller au bout de la discussion", a affirmé Jean-Vincent Placé.
Publicité