Société
Suite aux attentats qui ont ôté la vie à au moins 130 personnes, les enfants des victimes pourront réclamer le statut de pupille de la Nation. Un statut bien particulier.
Publicité