Avec l’arrivée de la tempête Juno, qui devrait toucher le nord-est des Etats-Unis ce mardi, des centaines de chasse-neiges ont été déployés à travers la ville de New York. Le maire Bill de Blasio a invité la population à sortir le moins possible.

La "grosse pomme", transformée en ville fantôme

©

"Préparez-vous à quelque chose de pire que ce que nous avons vu jusqu’à présent", "ne sous-estimez pas cette tempête", telles ont été les paroles du maire de New York, Bill de Blasio, lors d’une conférence de presse tenue dimanche. Lundi, l'agence météorologique a émis un avis de blizzard s’étendant de New York à Boston, allant même jusqu’à la frontière canadienne. Cette tempête de neige accompagnée de vents violents devrait débutée ce mardi et pourrait affectée plus de 50 millions de personnes.

La neige a commencé à tomber lundi après-midi, avant de s’arrêter brièvement et de retomber de plus belle dans la soirée. Selon les prévisionnistes, il pourrait tomber de 60 à 90 centimètres de neige lors du passage de la tempête, baptisée Juno. Selon Bill de Blasio, la tempête pourrait être l’une des "plus importantes de l’histoire de cette ville".

Dès lundi soir, les ponts, les tunnels et les transports en communs ont été fermés, transformant la capitale en véritable ville fantôme. Quelques heures plus tôt, des milliers d’Américains se sont précipités dans les supermarchés afin d’acheter des provisions. Le maire a par la suite vivement conseillé aux habitants de rester chez eux ce mardi, déclarant que les établissements scolaires seraient également fermés.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité