Présidentielles
Après François Fillon il y a deux semaines, c'est au tour de son épouse Penelope d'être mise en examen dans le cadre de l'enquête sur ses emplois fictifs comme assistante parlementaire. 
Politique
L'épouse de François Fillon est convoquée mardi en vue de sa mise en examen dans l'affaire de ses emplois présumés fictifs. Le "JDD" a révélé sa défense lors de sa confrontation avec les juges.
Vidéos à la une
Après une enquête sur l'emploi présumé fictif de ses deux filles, Bruno Le Roux a dû démissionner de son poste de ministre de l'Intérieur. Et apparemment, ce fut une très mauvaise nouvelle non seulement pour François Hollande, mais pour François Fillon également. Selon Pascal Perri, l'affaire Le Roux mettrait presque tous les politiques dans le même sac. Par contre, Laurent Neumann soutient que la situation n'est pas toujours forcément la même. - Bourdin Direct, du mercredi 22 mars 2017, sur RMC.
Vidéos à la une
C'est librement, loin de toute stratégie politique selon elle, que Penelope Fillon a accepté de sortir de son silence. Pour clamer son soutien indéfectible à son mari. L'épouse discrète veut couper court aux rumeurs : non elle n'a pas quitté le domicile conjugal, oui elle était au courant des contrats de travail à son nom. Pour prouver sa bonne foi, Penelope Fillon a fourni des documents aux enquêteurs...des courriers, des échanges de mails... Celle qui était alors assistante parlementaire explique avoir réalisé des tâches variées.
Politique
Après avoir été accusée d’avoir embauché son fils pour un emploi fictif entre 2007 et 2012, la maire d’Avignon a annoncé, ce lundi, se retirer de la vie politique en mars prochain.
Politique
Marie-José Roig, maire d’Avignon et ancienne députée UMP du Vaucluse, est accusée d’avoir octroyé à son fils d’un emploi fictif entre 2007 et 2012. Elle admet l’embauche mais nie totalement l’emploi fictif.
Société
Alors que le parquet de Nanterre a ouvert une information judiciaire contre X pour un emploi fictif au ministère du Logement entre 2007 et 2009, la ministre de l’époque Christine Boutin à confirmé ce jeudi l’implication de Claude Guéant dans l’affaire. Plus de détails.
Politique
Le maire de Paris, Bertrand Delanoë a récemment attaqué en justice le magazine Capital. L’élu accuse l’émission diffusée sur M6 d’avoir tenu des propos diffamatoires à son égard, à propos de supposés emplois fictifs. Plus détails.
Publicité