Afin de bénéficier d'une retraite à taux plein, on peut racheter les trimestres qui font défaut pour obtenir le total requis. Cette opération ne s'effectue que dans certaines conditions. Quelles sont-elles ? Comment racheter avantageusement des trimestres ?

Conditions d'éligibilité

Toute personne âgée de 20 ans au moins et de 66 ans au plus peut racheter des trimestres pour sa retraite. Il faut seulement qu'elle ne jouisse pas déjà d'une pension de retraite obligatoire.

Les périodes susceptibles d'être rachetées sont :

- les années d'études ;

- les creux des années inachevées ;

- ou les deux.

Comment calculer le coût du rachat

Le montant du rachat dépend de l'objectif : agir seulement sur le taux ou augmenter la durée d'assurance. Dans les deux cas, le coût du rachat s'élève en proportion de l'âge du travailleur. De la même manière, un revenu salarial important accroît le prix du trimestre racheté.

Comment régler les paiements

Pour un seul trimestre racheté, le paiement s'effectue en une fois. À partir de deux trimestres, il est possible de l'étendre de la façon suivante :

- de 2 à 8 trimestres : on peut étaler le paiement sur un an ou bien sur trois ans ;

- de 8 à 12 trimestres : on peut choisir de payer en un, trois ou cinq ans.

Publicité
Le rachat de trimestres est encadré par des normes rigoureuses. Celles-ci sont relatives à l'âge du demandeur, la période à racheter, le coût du trimestre et le mode de paiement du rachat. Avant de vous engager, faites des simulations pour déterminer si le rachat est la solution idéale pour vous.