Vous aviez pris l’habitude de mentir sur votre CV concernant vos diplômes ? Si oui, prenez garde. 

Le gouvernement s’apprête à mettre en ligne un site internet visant à authentifier les CV, grâce notamment à la reconnaissance nationale des diplômes, révèle Le Parisien jeudi. "Il devrait être effectif fin 2016 et permettra aux recruteurs de vérifier sur un site officiel de l'Etat la liste des diplômes obtenus par une personne, avec son accord (elle devra lui fournir un code pour accéder à son espace personnel)", précise le quotidien.

Le système n’est pas nouveau, des sociétés privées proposant déjà des outils identiques, mais jusqu’à présent payants. Ce site concernera ainsi les différents diplômes obtenus durant sa scolarité en France. Il permettra ainsi aux diplômés de recevoir en même temps que leur sésame une attestation numérique à conserver.

2 millions de CV frauduleux en circulation ?

Selon une étude de l'institut Florian Mantione, reprise par RTL.fr, "au moins deux millions de curriculum vitae frauduleux seraient en circulation et 9 candidats sur 10 trouvent normal d'arranger leur CV".

Publicité
N’ayez crainte toutefois si vous avez quelques petits mensonges sur votre CV, qui diraient par exemple que vous êtes un as en anglais ou que les nouvelles technologies n’ont aucun secret pour vous. Un employeur ne peut vraisemblablement pas licencier un salarié sur la simple découverte qu’un salarié a menti sur son CV. Cela pourrait être considéré comment un licenciement abusif.

En vidéo sur le même thème : Faut-il généraliser le CV anonyme ?

 

Publicité