Il y a du changement concernant la validation des acquis de l’expérience. Le décret sur la réforme de la VAE a été mis en application le 1er octobre 2017. Concrètement, qu’est-ce qui change ? Revue de détails. 

Durée d’activité minimale d’1 an

Auparavant, les candidats à la VAE devaient justifier de trois ans minimum d’activité pour pouvoir prétendre au dispositif. Désormais, une seule année d’activité (exercée de manière continue ou non) suffit, et de nouvelles règles de calcul de cette durée d’expérience s’appliquent.

Les activités éligibles à la VAE

Elles évoluent aussi. Le champ des activités prises en compte pour la VAE est étendu. Les activités professionnelles salariées, non salariées, bénévoles ou de volontariat sont à présent éligibles. Les activités exercées par les sportifs de haut niveau, les responsables syndicaux et les élus locaux sont également prises en compte. Les activités réalisées en formation initiale ou continue peuvent l'être aussi (stage, préparation opérationnelle à l'emploi (POE), contrat de professionnalisation ou d'apprentissage, contrat unique d'insertion...).

La demande de recevabilité

Publicité
Pour établir aujourd'hui un dossier, toute personne souhaitant faire une VAE doit remplir un formulaire de candidature (document Cerfa) et fournir des documents justifiant de la durée des activités exercées. Ce dossier doit ensuite être transmis à l'organisme certificateur via son site internet ou par le biais du site VAE mis en place par le ministère du Travail. Une date de session d'évaluation doit être proposée par l'établissement dans les 12 mois qui suivent l’acceptation du...
Lire la suite sur Studyrama