Les femmes expatriées pour des raisons professionnelles ne représentent aujourd’hui encore que 20 % des salariés en mission à l’étranger, ce qui reste encore très peu en comparaison du nombre d’hommes expatriés.

Néanmoins, les choses évoluent, elles sont nombreuses à partir en solo… Et de plus en plus souvent, on croise des hommes qui ont suivi leurs femmes expatriées.

En effet, de nombreux départs sont motivés par des choix personnels et/ou professionnels propres. Qu’elles soient étudiantes en quête d’expérience, cadres ayant une opportunité professionnelle ou juste désireuses de changer de vie, les femmes sont nombreuses (912 000 femmes inscrites au registre consulaire en 2017) à voir l’expatriation comme une chance. Les soins de santé, la maternité ou la préparation de sa retraite peuvent se vivre aussi sereinement que possible, même à 6 000 km de son pays.

Le mariage est une institution universellement reconnue et peut conférer des droits au conjoint notamment en termes d’obtention de visa de résident (ex : la Chine) et aussi en termes de visa de travail (ex : aux États-Unis le visa de travail du conjoint est obtenu sur présentation de l’acte de mariage). Cela facilite aussi l’obtention des visas pour les enfants.

En cas de mariage à l’étranger, devant les autorités locales, il faut penser à faire transcrire l’acte de mariage auprès du consulat afin qu’il soit également enregistré dans l’état civil français.

Différents régimes matrimoniaux

Publicité
Il conviendra également de se renseigner sur les différents régimes matrimoniaux nationaux en raison de la diversité des législations internes étrangères et des règles de droit... > Lire la suite sur Studyrama

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet