Le community manager de Pôle Emploi a bien failli se retrouver usager du service ! Il a en effet publié sur le compte Twitter de Pôle Emploi un message qui n’est pas passé inaperçu. Pire, il a provoqué un véritable tollé sur la toile.

Pôle Emploi s’est félicité ce jeudi, par le biais d’un message publié sur leur compte Twitter, d’être le site internet préféré des Français, et l’un des plus visités de France. "Le site pole-emploi.fr reste cette année en tête des sites préférés des Français dans sa catégorie" pouvait-on lire sur le réseau social, un message accompagné d’un lien vers les résultats de l’étude mettant un avant ses bons résultats. Un tweet qui aussitôt fait bondir les internautes, dans le contexte de crise actuel. Car si Pôle Emploi se retrouve en tête des sites les plus consultés en France, c’est que le contexte économique et le marché de l’emploi sont en mauvaise santé. Pas de quoi de réjouir donc.

Publicité
Pôle Emploi n’a pas tardé à réagirA peine le message diffusé, le tweet a très rapidement fait le tour de la toile et les commentaires dénonçant le mauvais goût de ce poste ont fusé. Les médias s’en sont également emparés, et des articles peu flatteurs ont fleuri. Pôle Emploi est rapidement devenu la risée du web. C’est pourquoi le groupe a tenu à s’expliquer au plus vite. Tout d’abord en publiant un message sur leur compte Twitter, dans la journée de jeudi : "Notre message est maladroit, nous savons bien que le trafic vers Pôle Emploi.fr révèle une situation très difficile pour les demandeurs d'emploi. Le terme "préféré" dans l'étude est très mal choisi et nous n'aurions pas dû le reprendre. Toutes nos excuses pour cette maladresse." Le site a aussi publié un article plutôt sympathique, reconnaissant de bonne foi leur erreur, un papier à lire ici.