Alors qu’une vague de chaleur est enregistrée en ce moment sur toute la France, Planet.fr revient sur les droits des salariés en cas de canicule.

L’ensemble du territoire connaît en ce moment un épisode caniculaire. Lors de fortes chaleurs, peut-on quitter son travail ? La réponse est non. Il n’existe pas de réglementation en cas de températures excessives.

Lire aussi -Alerte canicule : préparez-vous à une chaleur torride

Toutefois, il est primordial de prendre des précautions lors d’épisodes caniculaires, en particulier pour les personnes travaillant en extérieur. Les fortes chaleurs augmentent les risques d’accidents sur les lieux de travail parce qu’elles provoquent une baisse de la vigilance et une hausse du temps de réaction. De plus, la transpiration peut gêner la vue et rendre les mains glissantes.

Limiter les tâches trop physiques

D’après le Code du travail, "l'entreprise doit assurer la santé des salariés au travail". C’est-à-dire que l’employeur doit avoir conscience des risques encourus par les salariés et prendre des mesures appropriées comme mettre à la disposition de ses salariés des boissons fraîches et des ventilateurs. Il doit également éviter de lui donner des tâches trop physiques à accomplir.

Aménager les horaires en fonction de la chaleur

L’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents au travail recommande aux employeurs d’adapter les horaires de travail en fonction des heures les moins chaudes, de mettre à disposition de ses employés de l’eau fraîche, d’aménager des zones d’ombres ou encore d’augmenter la fréquence des pauses. Ces précautions concernent surtout les personnes travaillant en extérieur et ceux évoluant dans des environnements marqués par des températures élevées comme les hauts fourneaux ou les cuisines par exemple.

Lire aussi -À partir de quand peut-on parler de "canicule" ?

Publicité
Quant à la Caisse nationale d’assurance maladie, elle préconise de quitter les locaux si les systèmes de ventilation sont défectueux et que la température dépasse 34°C. Par ailleurs, les salariés des entreprises de plus de 50 personnes peuvent saisir le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT).

Vidéo sur le même thème :Les différents niveaux d'alerte canicule