Dans une majorité d’entreprises, les salariés ont des représentants. Ces derniers sont censés défendre les intérêts des employés et les aider au quotidien. Guide pratique pour savoir à qui s’adresser et comment fonctionne le dialogue social dans les sociétés. 

Des délégués syndicaux aux délégués du personnel, voire les représentants du Comité d’Hygiène, de sécurité et des conditions de travails, plusieurs personnes peuvent représenter les salariés.

Le délégué syndical

Pour occuper cette fonction, il faut avoir au minimum 18 ans et appartenir à un syndicat représentatif. Il faut également travailler dans la société depuis au moins un an sauf si celle-ci vient d’être créée. Dans ce cas, le délai est réduit à 4 mois. Enfin, il faut être en possession de tous ses droits civiques.

Nommé par un syndicat, le délégué syndical n’est pas élu. Il est censé représenter son syndicat et défendre les salariés. Ses fonctions consistent à assister ces derniers auprès des prud’hommes et lors des entretiens préalables à des sanctions disciplinaires. Par ailleurs, il doit négocier chaque année l’organisation du travail, les salaires, l’épargne salariale, les droits d’expression des employés et la prévoyance maladie. Il a aussi pour mission de discuter les objectifs d’égalité professionnelle entre femmes et hommes ainsi que celles concernant l’insertion professionnelle et l’emploi des travailleurs handicapés.

Publicité
Pour accomplir ses fonctions, il dispose d’un certain nombre d’heures en fonction du nombre de salariés. Il a le droit à 10 heures si 50 à 150 personnes travaillent dans l’entreprise, à 15 heures si 151 à 499 personnes travaillent dans la société et à 20 heures si celle-ci emploie plus de 500 personnes. Attention, toute entreprise de moins de 50 personnes n’est pas obligée d’avoir un délégué syndical.
Publicité