Un décret publié jeudi au Journal officiel prévoit l’attribution d’une prime mensuelle de 300 euros aux chômeurs de plus de 60 ans ayant assez cotisé pour la retraite mais ne pouvant pas encore la prendre.  

Destinée aux chômeurs de plus de 60 ans ayant assez cotisé pour la retraite mais n’ayant pas encore l’âge pour la prendre, une "prime transitoire de solidarité" entre en vigueur le 17 juillet, avec la publication d’un décret jeudi au Journal officiel.

Celle-ci va être versée aux bénéficiaires avec un effet rétroactif au 1er juin et sera de 300 euros par mois. Une somme versée par Pôle emploi à près de 38 000 personnes concernées, selon le ministère du Travail. Annoncée en mai dernier, celle-ci doit répondre "aux situations individuelles les plus difficiles", avait précisé le ministre du Travail, François Rebsamen, cité par Le Point.

Des conditions à remplir

Publicité
Les conditions à remplir pour son obtention sont les suivantes : être né entre le 1er janvier 1954 et le 31 décembre 1955, bénéficier de l'allocation de solidarité spécifique (ASS) ou du revenu de solidarité active (RSA), avoir épuisé ses droits à l'indemnisation chômage et avoir assez cotisé pour la retraite sans toutefois avoir atteint l'âge légal pour la prendre. Pour pouvoir l’obtenir, il faudra également déposer sa demande au plus tard le 31 décembre 2017.

Le coût global de cette mesure est estimé à 185 millions d’euros par an.

En vidéo sur le même thème - Chômage : les difficultés des femmes seniors