Ce n'est plus un scoop... Au rythme actuel, le système de financement des retraites français court à sa perte. Le gouvernement le sait bien, et n'a d'autre choix que de plancher sur une nouvelle réforme des retraites... à peine trois ans après la dernière.

Le système de financement des retraites actuel court à sa perte... C'est dit ! Mais que faire alors pour y remédier ? Une réforme... Et le gouvernement sait bien qu'il n'a pas le choix, malgré la précédente réforme de 2010.

En effet, si le gouvernement ne bouge pas, le Conseil d'orientation des retraites (COR) prévoit que le déficit atteindra 18,8 milliards d'euros par an d'ici 2017, et se montera même entre 20 et 25 milliards d'euros d'ici 2020.

A peine 3 ans après la dernière réformeEn 2010, le gouvernement de Nicolas Sarkozy avait déjà entrepris une grande réforme des retraites... Mais elle ne semble plus du tout suffisante. Les effets de la crise, la chute des recettes et la hausse des dépenses liées à la retraite ont plombé l'équilibre. Sans oublier que plus ça va, et moins il y a de cotisants par retraité, et que l’espérance de vie a également tendance à s'allonger...

Une chose est donc sûre : il faut prendre les choses en main. Les leviers sont toujours les mêmes : augmenter les cotisations, diminuer les pensions de retraite, et cotiser plus longtemps. Si le gouvernement a d'ores-et-déjà annoncé qu'il n'aurait d'autre choix que de recourir à une réforme, on ne sait pas encore sur quel levier il compte agir.

Un départ à 62 ans dès 2015 ?Mais bien que le PS ait fait de la retraite à 60 ans son cheval de guerre de la dernière présidentielle et qu'il ait décidé de remettre au goût du jour le départ à la retraite à 60 ans pour les carrières longues, il pourrait bien se rabattre sur cette solution d'une durée de cotisation plus longue.

L'idée fait son chemin au sein du parti puisque le député PS Jean-Marie Le Guen préconise ce lundi de faire passer l'âge du départ à la retraite à 62 ans dès 2015. Une position qui rejoint celle de Xavier Bertrand, ancien ministre du Travail, qui évoquait déjà ce type de mesure la semaine dernière. L'ancien ministre proposait même de rapidement passer à un départ à la retraite à 65 ans.

Publicité
Mais pour le moment, aucune piste n'a été officiellement choisi par le gouvernement qui a promis une nouvelle réforme d'ici la fin de l'année. Dans ce but, un comité a été spécialement créé afin de transmettre des propositions sous 3 mois. Dès cet été, ces propositions seront discutées avec le patronat et les syndicats.
Publicité