Marisol Touraine a présenté deux nouvelles mesures destinées à compenser la baisse des pensions engendrées par le report de la revalorisation annuelle des retraites. Des mesures destinées à protéger le pouvoir d’achat des retraités les plus modestes.

© AFP

Alors que les députés doivent voter ce mardi après-midi le texte du projet de loi sur la réforme des retraites, Marisol Touraine a présenté tard ce lundi des mesures destinées à renforcer le pouvoir d’achat des retraités les plus modestes. Pour compenser la baisse des pensions engendrée par le report de la revalorisation annuelle du montant des retraites, la ministre des Affaires sociales a indiqué que le minimum vieillesse serait ainsi revalorisé deux fois en 2014, et que l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé serait augmentée de 50 euros pour les plus de 60 ans.

Publicité
Une revalorisation basée sur l'inflationLe minimum vieillesse, soit 787 euros par mois, sera ainsi revalorisé une première fois au 1er avril 2014, puis une seconde fois au 1er octobre, et le montant de cette augmentation sera basée sur l’inflation. Les bénéficiaires du minimum vieillesse, qui ne sont pas concernés par le report du 1er avril au 1er octobre 2014 de la revalorisation des pensions, devrait ainsi passer « au-dessus de 800 euros » indique-t-on dans l’entourage de la ministre. La revalorisation de l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé devrait elle bénéficier aux retraités qui touchent entre 770 euros et 967 euros par mois.

Si ces mesures ont été saluées du côté de la majorité, la ministre a été raillée par les députés UMP, certains estimant que Marisol Touraine était « obligée de jouer l’acrobate pour recoller les morceaux de la majorité ».

Publicité