L’épisode 2010 de la réforme des retraites n’a pas, loin s’en faut, réglé tous les problèmes. Il faut donc s’attendre à un nouvel épisode. Le point avec Christian Bourreau président de l'Union Française des Retraités Régime Général.

 

 Si un nouvel épisode dans la réforme des retraites a lieu, il ne doit pas être la simple réedition de ceux de 1993, 2003 et 2010. Cela peut être possible, notamment, grâce au rôle qui devrait être tenu par le "comité de pilotage", innovation marquante de la dernière loi.

 

Première mission

 

La première mission de ce comité de pilotage consistera à donner chaque année au Parlement et au Gouvernement  un avis sur la situation financière du système de retraite et, plus important,  leur proposer les mesures de redressement qu’il estime nécessaires, s’il considère qu’il existe un risque sérieux que la pérennité financière du système de retraite ne soit pas assurée.

Si le comité joue son rôle, l’opinion publique sera informée régulièrement de l’état des choses et sera donc mieux à même de comprendre les ajustements éventuellement justifiés.

 Une plus grande équité : la mission du comité de pilotage

 

La seconde mission du comité de pilotage concerne la recherche d’une plus grande équité de l'actuel système de retraite français, dont la complexité et les inégalités sont flagrantes. Le comité devra (article 16 de la loi) : 

·  Rechercher les conditions d’une plus grande équité entre les régimes légalement obligatoires.

·  Définir les conditions de mise en place d’un régime universel par points ou en comptes notionnels (1), dans le respect du principe de répartition au coeur du pacte social qui unit les générations.

· Identifier les moyens de faciliter le libre choix par les assurés du moment et des conditions de leur cessation d’activité.

 A la lecture de ces objectifs, on mesure l’ampleur de l’ambition qui est ainsi affichée. Michel Rocard en 1991 exprimait déjà une vision analogue qui ne fut reprise par aucun de ses successeurs. N’en doutons pas, la bataille sera rude et les adversaires sont déjà connus. La réforme à venir ne doit pas être que financière, elle doit établir l’équité.

C’est pourquoi cette loi de 2010, malgré ses insuffisances, est aussi porteuse d’espoir.

 

Publicité
(1) : Le système des comptes notionnels est notamment utilisé en Suède. Il consiste à convertir en pension, au moment de la retraite, la somme des cotisations versées (revalorisée chaque année en fonction du PIB ou de la masse salariale) à partir d'un coefficient reprenant l'espérance de vie de la génération de l'assuré.

 

Publiez votre commentaire

3 commentaires

plus ça va plus on constate

Portrait de pauvre-france28

plus ça va plus on constate que nous sommes gouvernés par des "ya qua et des faut qu'on"
l'assemblée vote des loi sans connaitre le sujet: exemple sur les retraite: un senior qui à 58 ans par le fait de carrière militaire et civil bénéficie de 174 trimestres reconnu, mais n'ayant pas l'age de 61 ans et 4 mois (invalidité 2ème catégorie et handicapé plus 50% et moins de 80%) ne peut pas prendre sa retraite, et vie grace aux indemnités chomages, il ne pourra pas retravaillé car reconnu tres handicapé, le gouvernement va lui proposer un stage qui va couter une fortune à l'état, qui ne servira à rien (un handicapé de plus de 50 ans à droit à 3 ans de chomage) aucun employeur ne voudra le prendre pour 1 ou 2 ans, à une place d'handicapé, Ce travailleur fera parti des chomeur alors qu'il a cotisé assez pour partir en retraite, Ce travailleur ne va pas cotiser en plus alors qu'il a plus que ce qu'oblige la loi en  trimestre, alors que ce travailleur, pourra avoir s'il le veut un revenu supplémentaire en travaillant occasionellement en laissant sa place aux jeunes, cela entrainerait une diminution de la dette
Je pense qu'une loi doit avant d'etre voté,étudié (2ans de formations devant être fait par les députés avant d'émettre une simple idée, pour étudier chaque cas,

Votez pour ce commentaire: 

Pauvre Claire Chazal ,quel

Portrait de lagonfle17

Pauvre Claire Chazal ,quel retour de flamme de Sarkozy elle a pris en pleine poire, je pense que Nonce a du l'appeler ce matin pour lui mettre une couche de plus ce soir elle aura une crise de foie la pauvre... Quel enfoiré d'avocat ce Sarko pris de cours par la question il renvoit  une autre question qui induit la réponse et insiste lourdement, tant que la pauvre elle se souviendra de la couleur du tapis ... Cauchemardesque pour elle, heureusement que le petit Catalan avait cette fois sorti les crocs, car Denisot lui il se croyait au Grand Journal ...Dommage que l'on est pas un échantillon de journalistes éloignés du pouvoir......

Votez pour ce commentaire: 

Plus les médias et les

Portrait de rose des vents

Plus les médias et les socialistes font de la désinformation,plus je deviens "sarkozyste".Que venait faire Michel Denisot avec ses petits yeux ironiques et son sourire perfide qu'il arbore toujours dans le Petit Journal quand il s'agit  du Présdent,il est vrai que pour garder sa place à Canal ,il faut taper fort!

Votez pour ce commentaire: 

Publicité